Où dormir en Crète : dans quelle ville se loger en Crète

Où dormir en Crète

Cinquième île de Méditerranée, la Crète est une destination touristique indémodable : berceau de la mythologie et des chaudes nuits grecques de la côte, elle ne manquera pas de ravir un grand nombre de visiteurs par ses multiples atouts. Petit point sur les endroits clés où dormir en Crète pour profiter au mieux des charmes de la belle insulaire…

Où dormir en Crète : les meilleures villes pour se loger en Crète

1. Chania

Où dormir en Crète : les meilleures villes pour se loger en Crète

Egalement appelée La Canée, ou Hania, elle constitue la deuxième plus grande ville de l’île et en a été la capitale jusqu’en 1971. Cette cité pittoresque du nord-ouest, bien desservie par l’aéroport Ioánnis-Daskaloyánnis, draine chaque année un nombre considérable de curieux venus admirer ses vestiges historiques : bien que très fréquentée, elle a su néanmoins garder son charme méditerranéen.

Marquée par les influences vénitiennes et ottomanes, la vieille ville est un excellent choix pour choisir un hébergement en Crète : son dédale de rues vous emmènera le temps d’une promenade le long des quais du port.

Les amoureux des belles pierres seront ravis par les différents édifices religieux de la ville comme la synagogue Etz Hayyim, la mosquée des Janissaires du XVIIème siècle ou encore les cathédrales orthodoxes et catholiques.

De par sa concentration en monuments, le centre de Chania peut se parcourir uniquement à pied ce qui en fait une destination familiale permettant de concilier culture et promenade au grand air avant de grignoter des saragli dans une zakharoplastia, pâtisserie locale.

Toutefois que les amateurs de jolis gréements ne soient pas déçus : La Canée est un port sans flotte amarrée car, en cas de tempête, les navires passeraient par-dessus les berges.

Ils trouveront sûrement une consolation dans le musée nautique de la ville ou dans le quartier Neoria, pour découvrir des chantiers navals du Moyen-âge et de la renaissance, l’occasion d’aller flâner dans le quartier de tanneurs de Tabakaria pour ramener un bel objet en cuir.

Les amoureux de la nature se raviront de voir que la ville possède également un lagon à proximité, le lagon de Balos, qui permet une baignade entre mai et novembre.

Non loin de La Canée, la randonnée est également possible dans les gorges de Samaria, ou celles de Therissos, et les vaillants sportifs se verront récompenser de leurs efforts par les succulentes côtelettes d’agneau servies dans la taverne du village.

Trouver un hôtel à Chania

2. Rethymnon

Dormir en Crète, à Rethymnon

Dormir en Crète, à Rethymnon, c’est s’offrir une nuit dans une cité de caractère qui a su préserver son cadre historique malgré le défilé des siècles et des touristes. Sise au nord de l’île, elle présente un grand nombre de monuments à visiter ou à admirer le temps d’une flânerie dans les rues de la ville.

Bâtie sur la colline de Paleokasto au XVIème siècle, la Fortezza présente un des plus grands mihrabs de Grèce. Le vieux port ainsi que son phare pourra également être une idée d’activité à moins que vous ne choisissiez de vous échapper en bateau vers d’autres cités littorales de Crète.

De par sa situation géographique, Rethymnon est ainsi particulièrement intéressante, car elle permet de visiter Santorin le temps d’une excursion à la journée.

Les familles avec enfants en bas âge ou les personnes âgées ne désirant pas gravir des collines ou partir en bateau trouveront d’autres centres d’intérêt en déambulant dans la principale artère commerçante qu’est la rue Arkadiou.

Entre deux échoppes, elles prendront conscience du riche passé de l’île en contemplant par exemple les sakhnissia – façades en bois des maisons turques- ou la Loggia, grand bâtiment cubique abritant une chambre de commerce à l’époque vénitienne.

Les becs sucrés ne manqueront pas de profiter de la fraîcheur de la fontaine de Rimondi pour déguster une glace artisanale ou un café frappé.

Rethymnon est un camp de base idéal pour rayonner autour de la ville et découvrir le monastère d’Arkadi à 4 km ou encore pour randonner dans la vallée d’Amari, dans les gorges d’Agios Antonios, sur le chemin de charmants villages comme celui de Patsos.

Trouver un hôtel à Rethymnon

3. Heraklion

Où dormir en Crete: Heraklion

Capitale de la Crète, Heraklion est une ville bien desservie à l’international grâce à l’aéroport Níkos-Kazantzákis et offrant une multitude de transports- en commun ou en location- pour poursuivre son périple sur l’île.

Elle brille surtout par son musée archéologique et sa collection pléthorique d’objets antiques ainsi que par le site de Knossos situé à 5 km et datant de l’époque minoenne qui réjouiront les férus d’histoire.

Loger en Crète, près du port d’Héraklion, vous permettra de vous offrir un lever de soleil dans le cadre enchanteur que constituent la forteresse de Koules datant du XVIeme siècle ou l’ancienne basilique St Marc du XIIIème siècle transformée en mosquée par les peuples ottomans.

La proximité de la mer sera l’occasion de vous régaler d’une kakavia typique dans un des restaurants du port, cette sorte de bouillabaisse constituée de gros morceaux de poisson est un met local particulièrement prisé.

Heraklion est une destination multi générationnelle qui ravira les amateurs de seconde main avec son marché, particulièrement achalandé le samedi matin. Vêtements et accessoires bon marché, fripes en tous genres sont proposés aux clients non loin de la fontaine Morosini.

Pour changer des vieilles pierres et distraire les plus petits – mais aussi les plus grands- le Cretaquarium à 15 km d’Heraklion offre une superbe vue de la faune méditerranéenne à travers ses 2500 spécimens présentés au public. Le prix d’entrée à ce grand aquarium peut être combiné à celui de Knossos.

Trouver un hôtel à Heraklion

4. Agios Nikolaos

Où loger en Crete: Agios Nikolaos

Située à l’est de la Crète, la station balnéaire d’Agios Nikolaos est le chef-lieu de la région de Lassithi. Construite autour du lac Voulismeni alimenté par une rivière souterraine, la cité propose de nombreux bars et restaurants dans une ambiance reposante propice au farniente.

Dormir en Crète, à Agios Nikolaos, est l’occasion de se ressourcer à l’ombre des terrasses en dégustant les fameux mezze grecs : pourquoi ne pas essayer les saligaria, escargots à l’ail, ou les boubouristi, escargots frits servis dans le vin et le vinaigre pour un voyage culinaire dépaysant ?

La ville abrite également un musée folklorique pour s’imprégner des traditions locales.

Agios Nikolaos s’avère être une bonne idée pour trouver un hébergement en Crète : en effet, bien desservie par de nombreux moyens de transport, elle permet de joindre l’île de Spinalonga en bateau ou de se rendre à Elounda en bus.

Les familles avec enfants pourront se baigner en toute sécurité car toutes les plages arborent fièrement le pavillon bleu.

Avant de quitter la ville, une excursion d’une journée à Kritsa, bourg sis dans les falaises rocheuses, vous permettra de ramener des objets d’artisanat local comme les broderies réalisées entièrement à la main par les femmes du village ou de visiter l’église byzantine Panagia Kéra.

Juste au-dessus de Kritsa et de ses champs d’oliviers, le site archéologique dorien de Lato offre une vue magnifique sur la vallée pour prolonger votre séjour à Agios Nikolaos.

Trouver un hôtel à Agios Nikolaos

5. Sitia

Sitia est lieu intéressant pour se loger en Crète

A 90 km d’Heraklion, en direction de l’est de l’île, Sitia est lieu intéressant pour se loger en Crète en raison de la multiplicité des activités qu’elle propose.

La forteresse de Kazarma, littéralement la « casa di arma », est sans conteste le monument majeur de la ville : caserne militaire depuis le Moyen-âge, elle accueille chaque année le festival Kornaria durant la période estivale.

En juillet et jusqu’à la mi-août, les expositions, concerts, et courts métrages se succèdent entre ces murs empreints d’histoire. Les âmes sportives ne seront pas en reste, car le festival propose également des animations sportives comme des courses de voitures ou des tournois de beach volley.

Trépidantes ou relaxantes, les plages de Sitia telles que Makri Gialos, Kserokambos, Goudoura, Koufonissi vous permettront certes de vous baigner dans des eaux limpides, mais également de vous adonner aux sports nautiques ou à la plongée sous-marine.

Le patrimoine culinaire de la cité mérite qu’on lui rende hommage : rendez-vous gastronomique de la région, il met à l’honneur une huile d’olive extra-vierge reconnue mondialement et plusieurs fois primée ainsi qu’un miel de thym aux saveurs exceptionnelles.

Arrêtez-vous sous un olivier pour déguster un stafidota, petit gâteau à la mélasse de raisin et au sésame, avant de repartir pour le site d’Itanos et son monastère de Toplou installé dans un paysage quasi-lunaire fait de pierres et de buissons.

La palmeraie de Vaï, née selon la légende de noyaux de dattes jetés par les soldats égyptiens, vous transportera dans une ambiance d’oasis à seulement 20km de la ville de Sitia.

Trouver un hôtel à Sitia

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir à Mykonosoù dormir à Santorin, où dormir à Athènes

6. Matala

Dormir en Crète à Matala, dans le sud de l’île

Dormir en Crète à Matala, dans le sud de l’île, peut être l’occasion de troquer le temps d’une journée vos habits d’archéologue contre ceux de babas cools des seventies. Agréable parenthèse entre deux tranches de mythologie à seulement 1h15 d’Heraklion, Matala a été une des capitales hippies des années 70 dont elle conserve encore l’ambiance.

Célébrée par Joni Mitchel dans sa chanson Carey, la ville garde une atmosphère créative se manifestant par nombre d’œuvres de street art et de sculptures éclectiques. Accueillant un festival musical fin juin, elle réunit de nombreux artistes grecs et internationaux autour de performances culturelles.

Pour prolonger cette ambiance bohème, à une demi-heure, se trouve la plage rouge sur laquelle le naturisme est toléré en raison de l’éloignement du lieu. Mais comme dans toute ville de Crète, la mythologie n’est jamais loin…

Abritant les amours de Zeus et d’Europe, la plage de Matala présente une curiosité géologique : des cavités creusées dans la roche friable de la falaise, vraisemblablement des tombes antiques, sont une des activités de visite de la région.

Port naturel, Matala offre également la possibilité de louer des kayaks pour quelques heures ou à la journée pour partir à la découverte de la baie.

Si l’on désire s’éloigner un peu de la plage et vaquer à d’autres occupations, les ruines de Gortyna, plus à l’est, constituent une intéressante idée de découverte avec les ruines de l’église Saint-Titus, le code de la loi gravé dans la roche et le théâtre.

Les amoureux de la nature pourront pousser plus loin avec une randonnée dans les gorges sauvages d’Agiofaraggo dont ils seront dûment récompensés par une baignade dans une crique à l’eau turquoise.

Trouver un hôtel à Matala

7. Hersonissos

Où loger en Crete: Hersonissos

A 25 km à l’est d’Heraklion, la ville d’Hersonissos est un bon compromis pour se loger en Crète : loin de la capitale, mais néanmoins facilement accessible, vous rejoindrez l’aéroport en un clin d’œil tout en profitant du dynamisme de cette station balnéaire réputée pour sa vie nocturne.

Plages de sable fin et sites culturels sont au programme de cette cité littorale qui fera l’unanimité d’un large public.

Les visiteurs souhaitant se plonger dans l’histoire de l’île trouveront plaisir à visiter le Musée en Plein Air de Lychnostatise retraçant la vie des premiers habitants grâce à la reconstitution minutieuse d’un ancien village. Il est également possible d’assister à un spectacle installé dans l’auditorium de plein air.

L’antique palais de Malia, non loin d’Hersonissos, pourra prolonger cette expérience grâce aux services d’un guide particulier qui enrichira d’anecdotes la visite personnalisée du lieu.

Les familles avec enfants ou les amateurs de farniente se plairont à expérimenter une des plus célèbres plages aménagée de la ville : Star Beach. Avec ses toboggans et ses karts, ce parc aquatique sera l’occasion d’une parenthèse entre deux visites culturelles.

Une fois la nuit tombée, les bars et la plage sont investis par les DJ’s pour entrer dans la danse de la trépidante ambiance nocturne d’Hersonissos.

Il est possible de prolonger l’exploration de la région avec un circuit dans les vieux villages de Sissi, Piskopiano pour finir par la grotte de Milatosce abritant au XIXème siècle les rebelles crétois luttant contre les envahisseurs turcs.

Trouver un hôtel à Hersonissos

8. Malia

Où Loger en Crete: Malia

A l’est d’Heraklion, à une trentaine de kilomètres, se trouve Malia qui peut être une idée d’hébergement en Crète si l’on est intéressé par les vieilles pierres et la fête. Il est possible que les familles avec de jeunes enfants ne voient pas en cette station, du moins en été, des sources majeures d’intérêt.

Moins touristique que Knossos, Malia est le troisième plus grand palais minoeen de l’île après Phaistos. Sur ce site de grande taille, on peut admirer d’immenses pithoi – vases destinés à transporter des liquides à l’époque antique- ou encore les traditionnels kouloures– vastes trous servant vraisemblablement au stockage des céréales.

Il est à noter qu’aucun objet traditionnel ne sera visible par le public, car seules les photos de ces derniers sont exposées, ce qui pour certains, limitera peut-être l’intérêt de la visite. Il sera alors peut-être plus judicieux dans ce cas de loger en Crète à Heraklion.

Autour de Malia, la grotte de Pyschro et les célèbres moulins à vent, sont une idée de visite complémentaire à effectuer plutôt hors saison pour bénéficier de l’ambiance relaxante des lieux, loin de l’agitation touristique des fêtards venus en nombre pour la vie nocturne de la ville.

Station de fête, Malia a acquis ses lettres de noblesse dans les années 90 et multiplie ainsi les clubs et les bars le long de beach road, sa rue principale. Nourriture bon marché, boissons pas chères voire gratuites et illimitées sont les ingrédients populaires des soirées de Malia.

Trouver un hôtel à Malia

9. Elounda

Où dormir en Crète: Elounda

Comme de nombreuses villes touristiques, Elounda ne fait pas exception à la règle et fut avant un ancien village de pêcheurs. Elle ne présente pas un intérêt particulier pour les visites culturelles, si ce n’est peut-être pour son église byzantine. Sa baie reposante en fait un lieu de baignade sûr pour les familles.

Les amateurs de standing cherchant un cadre rassérénant trouveront dans Elounda de nombreuses opportunités pour dormir en Crète : elle propose en effet un grand nombre d’hôtels 5 étoiles, la plus haute densité de logements d’exception de toute la Grèce et des biens de valeur qui éloigneront peut-être ceux qui sont avides d’une certaine authenticité.

Trouver un hôtel à Elounda

10. Palaichora

Où loger en Crete: Palaichora

Située sur une presqu’île au sud-ouest de l’île, la ville de Palaichora est une étape intéressante pour dormir en Crète. Ancienne halte des hippies sur la route de Katmandou dans les sixties et les seventies, elle abrite de magnifiques plages dont celle de Pachia Ammos signifiant sable épais » en grec.

Quelques chapelles de style byzantin et vénitien avec fresques méritent d’être visitées.

Dans l’artère principale, la rue Kontekaki, de nombreux cafés traditionnels retiendront l’attention des touristes. L’occasion de goûter aux pâtisseries traditionnelles crétoises : les kalitsounia, chaussons au fromage myzithra sucrés au miel et parfumés à la cannelle.

Trouver un hôtel à Palaichora

11. Kissamos

Kissamos permet de se loger en Crète dans une localité authentique

Située à l’entrée de la péninsule de Gramvoussa, Kissamos permet de se loger en Crète dans une localité authentique. Possédant un port de pêche, ce dernier a su garder sa petite taille et son ambiance typique avec ses tavernes environnantes pouvant servir le fameux khtapodia – poulpe- ou autres calamars.

La ville s’organise autour de la Platia Kastellou et peut se parcourir à pied. Bien desservie par les bateaux d’excursion, elle permet aux visiteurs de parcourir le littoral de la péninsule ou d’aller au lagon de Balos pour la journée.

Les plages de Kissamos s’étendent sur une large baie encore préservée de l’afflux des touristes, elles gardent encore le charme de leur sable fin et presque vierge.

Dormir en Crète à Kissamos peut être une idée pour prolonger votre séjour par la visite de son arrière-pays : entre les gorges profondes et les ruines de Polirrinia, la Grèce n’a jamais fini de vous étonner.

Trouver un hôtel à Kissamos

12. Platanias

Où dormir en Crete: Platanias

Au nord-est de l’île, Platanias se distingue par ses nombreux atouts : l’atmosphère des nuits endiablées de la station balnéaire attirera les clubbers avec ses nombreuses discothèques tandis que la partie haute de la ville, située sur la colline de Pano Platinas, réservera une ambiance plus calme et authentique dans son écrin d’oliviers et d’orangers.

Là, pas d’hôtels au design moderne, mais une architecture plus traditionnelle qui séduira les visiteurs en quête de vieilles pierres.

Platanias se trouve à proximité de nombreuses autres villes comme Kissamos, Paleochora, ou La Canée et permet de trouver un camp de base pour rayonner entre elles.

D’autres idées d’excursions, seul, en amoureux, en famille ou entre amis peuvent être réalisées à partir de cette localité. Le village de Tavronitis ou celui de Therissos, réputé être un des plus beaux de Crète au pied des montagnes blanches, vous donneront un aperçu d’une Grèce qui a su vivre avec son temps sans oublier ses traditions.

Trouver un hôtel à Platanias

Images: Shutterstock

Catégories Grèce

Laisser un commentaire