Où dormir à Rhodes : dans quelle ville se loger à Rhodes

Où dormir à Rhodes

Où dormir à Rhodes ? Voici tous nos conseils pour dormir à Rhodes. Le guide ultime pour se loger à Rhodes Town, Lindos, Faliraki ou dans un autre village. 

Sise dans un écrin bleu au cœur de la Méditerranée, Rhodes est une île grecque dont le nom mythique résonne encore à la simple évocation du passé de son colosse légendaire. 

Forte de cette ancienne merveille du monde, la plus grande île du Dodécanèse a su pourtant se frayer un chemin jusqu’à la modernité sans renier ses traditions en proposant une large gamme d’activités et de visites accessibles tant aux amateurs de culture que des clubbers. 

En amoureux ou avec sa tribu, en solo ou en mode colo, suivez le guide pour connaître les meilleurs endroits où dormir à Rhodes.

Les meilleures villes où dormir à Rhodes

1. Rhodes Town, un endroit idéal pour dormir à Rodas

Rhodes Town, un endroit idéal pour dormir à Rodas

Capitale de l’île du même nom, Rhodes est encerclée de remparts médiévaux : avec ses tourelles crénelées et ses onze portes, elle figure au patrimoine de l’humanité de l’Unesco depuis uen trentaine d’années. 

Plus grande ville fortifiée d’Europe avec ses bastions et autres guets, elle offre pléthore de sites à visiter. Cette vieille cité byzantine a été rendue aux piétons et se prête bien aux déambulations entre amis ou en famille. 

Partout se mêlent les différents styles allant du gothique dans la ville haute, à l’ottoman dans sa partie basse. Préservées du temps, les rues pavées et leurs tours arborent leur fidèle apparence d’antan. 

Les amateurs d’histoire seront ravis de pouvoir visiter les églises Agia Triada et Agia Aikaterini ou de se promener dans la rue des chevaliers. L’hospice des chevaliers, le palais de l’armurerie ou encore la mosquée de Soliman figureront également en bonne place à leur programme. 

Pour clore ce tour de la ville, une escapade en haut de la tour de l’horloge s’impose tant elle offre un panorama de toute beauté sur l’Acropole et sur le Mont Smith.

Dormir à Rhodes permet de bénéficier de la richesse patrimoniale du centre, mais offre également la possibilité de rayonner sur d’autres sites locaux comme celui de Kamiros au nord-ouest. 

Les vestiges archéologiques de cette cité prospère sont visibles sur trois niveaux et font partie des visites immanquables de l’île. 

Cette dernière n’étant pas très grande, il est tout à fait envisageable de résider dans la ville de Rhodes et de prévoir des excursions à la journée dans le reste du territoire. 

Pour les familles avec enfants, cette solution sera peut-être la moins fatigante, car elle évitera les changements répétés d’hôtels. 

Un large choix de location de véhicules est proposé dans la capitale et permettra de varier les programmes de visites entre les lieux culturels et les plus belles stations balnéaires pour satisfaire tout le monde.

2. Kallithea, ville balnéaire réputée pour ses plages

Kallithea, ville balnéaire réputée pour ses plages

Entre Rhodes et Faliraki, Kallithéa est une ville balnéaire réputée pour ses plages aux eaux claires et au sable fin. Kallithea Springs, Oasis Beach, Nikolas Beach ou encore Jordan Beach ne sont que quelques noms parmi de nombreux autres. 

Dans les faubourgs de la ville, il est intéressant de visiter l’ancienne station thermale de Kallithéa, réputée depuis l’Antiquité pour soigner les affections digestives. 

Elle n’est plus en service aujourd’hui, mais réhabilitée depuis 2007, elle ouvre ses portes aux touristes pour une visite architecturale et pour des expositions photos. 

Avec son jardin botanique et sa rotonde orientalisante, elle offre le charme rétro des stations curatives de l’entre-deux guerres. Sous son dôme de 14 m, c’est toute une délicieuse promenade qui s’offre aux curieux mêlant jardins, marbres, fontaines et mosaïques de galets.

Kallithea peut également permettre une excursion à la journée au village typique de Koksinou. Son vieux centre est doté d’une architecture pittoresque et colorée : le long des ses allées fleuries, les façades vertes, bleues et rouges abritent des tavernes bien achalandées. 

Au bout d’une de ses ruelles, vous aboutirez à l’église Isodia Theotokou dont le clocher à cinq niveaux est une des curiosités de la localité. Des pièces de broderies et des céramiques sont exposés au musée de la Maison traditionnelle.

3. Faliraki, vie nocturne

Faliraki, vie nocturne

Au nord-est de Rhodes, à une quinzaine de kilomètres de la ville principale, se trouve Faliraki, station balnéaire très prisée des touristes et particulièrement affectionnée des Britanniques. 

L’ambiance pub est également au rendez-vous avec des soirées où la bière se fait présente, avec parfois les débordements qui lui sont inhérents. 

Les familles avec enfants ou les amateurs de calme passeront ainsi leur route et préfèreront dormir à Rhodes dans une autre localité.

Toutefois, l’endroit n’est pas dénué d’intérêt pour les familles en journée, car Faliraki possède un très grand water-park plusieurs fois primé comme meilleur parc aquatique d’Europe. 

Non loin de là, à une petite poignée de kilomètres, la baie Anthony Quinn, largement popularisée par le film Les Canons de Navarone, mérite le détour tout comme la petite plage de Ladikos, également appréciée des touristes locaux au mois d’août.

4. Kolymbia, ville populaire où loger à Rhodes

Kolymbia, ville populaire où loger à Rhodes

Sise sur la côte est, entre les villes de Rhodes et de Lindos, Kolymbia constitue un emplacement idéal pour loger à Rhodes de par sa position équidistante entre les deux points d’intérêt majeur de l’île. 

Ancien village agricole baptisé à l’origine San Benedetto en raison de l’occupation italienne, il n’a porté son nom grec qu’à partir des années 60 et, progressivement, ses différentes fermes ont été converties en locations de tourisme. 

L’endroit s’est développé autour de son artère névralgique poétiquement nommée « avenue des eucalyptus » en raison de ces nombreux arbres bordant la route principale et exhalant leurs senteurs le soir venu. 

En cité vouée à accueillir les voyageurs, chaque rue porte le nom d’une capitale européenne, curiosité qui ne manquera pas d’amuser les enfants.

Le cosmopolitisme de Kolymbia fait malheureusement aussi sa faiblesse : en raison du grand nombre de touristes, la cité est devenue une pure station balnéaire et a perdu un peu de son authenticité tant sur le point de vue architectural que gastronomique. 

Toutefois, la visite de l’église Agios Nikolaos et du monastère de Paramythia juste au nord du village contribue encore un peu à ne pas oublier le passé de l’île. 

Si cette localité ne brille pas par son pittoresque, elle peut néanmoins être intéressante pour partir en excursion à la journée, notamment pour quelques sorties de randonnées au milieu des forêts de pins. 

Pour une petite dizaine de kilomètres à pied, vous pourrez accéder aux « Sept sources » et aux « Epta Piges » lors d’une sortie dans une authentique nature grecque. 

Par ailleurs, en empruntant votre voiture, il est également possible de se rendre, à une trentaine de kilomètres plus à l’ouest, dans la vallée des papillons dans laquelle ceux-ci se reproduisent de juin à septembre. Une idée de pérégrination avec des enfants lassés de la plage ou des visites traditionnelles.

5. Stegna, pour se loger à Rhodes en bord de mer

Stegna, pour se loger à Rhodes en bord de mer

A une demi-heure de l’aéroport et à seulement vingt minutes de Lindos, Stegna se situe à proximité d’Archangelos sur la côte orientale de l’île. Au départ, cette petite cité était surtout un village de pêcheurs bien connu pour ses plantations d’orangers et d’oliviers ainsi que pour ses potiers. 

Puis, elle s’est transformée en petite station touristique ayant su garder une ambiance authentique en mêlant histoire et plaisirs balnéaires, une halte idéale pour dormir à Rhodes le temps d’une nuit. 

Toutes les visites ont l’avantage de pouvoir se faire à moins d’un quart d’heure que ce soit à pied ou en voiture.

En effet, l’église orthodoxe de Saint Michel Archange et les ruines du château de Saint Georges sont facilement accessibles moyennant quelques minutes de marche, et la grotte de Koumellos, remarquable par la présence de ses nombreux stalactites, peut se visiter à seulement 3km sur les hauteurs du village. 

Les amateurs de baignades se laisseront, quant à eux, séduire par une des plus belles plages de Rhodes : Tsambika beach. Située à une dizaine de minutes de voiture de Stegna, ses eaux transparentes et sa plage de sable fin viendront constituer une pause salvatrice dans votre périple. 

L’occasion peut-être également de visiter le monastère de Tsambikas : après avoir gravi les 300 marches qui permettent d’arriver à cet édifice byzantin blanchi à la chaux, vous pourrez admirer une icône de la Vierge datant du XIème siècle et profiter d’un panorama plongeant sur les campagnes de pins alentours.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir en Crèteoù dormir à Mykonosoù dormir à Athènes, où dormir à Santorin, où dormir à Zakynthos

6. Haraki, petite station balnéaire à dix minutes de Lindos.

Haraki, petite station balnéaire à dix minutes de Lindos.

Sur la côte sud-est de l’île, la ville d’Haraki, également transcrite Charaki, se trouve à une trentaine de kilomètres du centre ville de Rhodes et à dix minutes de Lindos. 

Bâtie en arc de cercle autour de sa baie, Haraki est une station balnéaire de petite taille formée d’immeubles n’excédant pas deux à trois étages, bien loin des cages à poules proposées dans d’autres cités maritimes plus célèbres. 

A quelques minutes de marche, vous trouverez un des trésors de l’île de Rhodes : la plage Agia Agathi aux eaux turquoise, surplombée par les ruines du château de Feraklos.

Dormir à Rhodes, dans la ville d’Haraki, permet de mêler agréablement les joies de la baignade à celles de la culture. 

En effet, les restes de la citadelle de Feraklos sont facilement accessibles et illustrent le passé byzantin de l’île, investie au Moyen-âge par les chevaliers de l’ordre de Saint Jean. 

Depuis le site, un intéressant panorama met sous vos yeux les plages d’Agathi et de Kalathos, les plaines fertiles entourant Massari et Malona, et plus loin encore la ville de Lindos.

7. Kalathos, criques et aux baies préservées du regard des touristes

Kalathos, criques et aux baies préservées du regard des touristes

A 45 km de Rhodes, la ville de Kalathos peut constituer une halte pour la nuit si l’on réalise un périple itinérant. Pas de vestiges notoires, pas d’activités balnéaires plus spécifiques à l’endroit, mais quelques plages et autres paysages maritimes qui valent le détour.

Le temps d’une journée, cette étape peut être l’occasion de réaliser un cabotage à bord d’un bateau de pêcheur afin d’accéder aux criques et aux baies préservées du regard des touristes. 

Les excursions proposées moyennant une petite poignée d’euros vous emmèneront déjeuner dans des tavernes locales de poissons, les psarotavernas, pour y déguster la traditionnelle salade oriatiki, ou tester les grillades de rougets en arrosant le tout de retsina.

Au retour, vous pourrez également faire le tour des quelques boutiques de céramique pour ramener un souvenir de votre voyage. 

Kalathos ne constitue donc pas une étape majeure pour loger à Rhodes, mais peut éventuellement se transformer en pause entre deux villes plus conséquentes, surtout si l’on a des enfants, ou si l’on désire changer un peu de l’inénarrable parcours de visites antiques.

8. Lindos, la meilleure ville où dormir à Rhodes

Lindos, la meilleure ville où dormir à Rhodes

Deuxième site archéologique de l’île, la ville de Lindos recèle en son sein le troisième site antique de Rhodes. Avec ses bâtisses blanches typiques construites en retrait de la mer, ce joyau historique a fait le choix d’exclure l’automobile de ses rues tout en prenant soin d’offrir des parkings extérieurs à ses visiteurs. 

Cette décision n’est donc pas étrangère au charme particulier que dégagent ces ruelles piétonnes. Dormir à Rhodes à Lindos permet de résider dans un site offrant une multitude d’activités pour des publics de tous âges. 

Les férus de vieilles pierres se réjouiront de visiter l’acropole, le sanctuaire consacré à Athéna Lindia, ou encore le temple de Psithyrus sis au cœur d’un vaste rocher fortifié.

Le temps d’une journée, Lindos se prête bien également aux promenades en famille le long des artères de son centre ville pour redécouvrir la Renaissance grecque avec les résidences des notables ou des capitaines dont les cours intérieures offrent des mosaïques de galets. 

Déambulant le long de l’Odos Akropoleos, la rue principale, ou profitant de la Platia Elefterias, grande place, peut-être vous laisserez-vous tenter par l’achat d’une nappe brodée typique du petit commerce local avant de visiter l’Eglise Sainte Marie ou de piquer une tête sur la plage. 

Au sud de la ville, la baie de Saint Paul offre une belle opportunité de baignade avec sa piscine naturelle aux eaux émeraude, à moins de vous laisser tenter par une sortie de plongée sous-marine, les autre sports nautiques étant interdits sur cette zone.

9. Pefkos, ambiance familiale

Où dormir à Rhodes:  Pefkos, ambiance familiale

Fréquentée par les Britanniques, les Autrichiens, les Allemands et les Scandinaves, mais également prisée des locaux venus de Lindos, la station de Pefkos ou Pefki brille par son ambiance familiale

Tout semble plus petit : les locations coquettes, les dimensions de la cité balnéaire elle-même, les plages… Néanmoins, ne vous fiez pas aux dimensions : tout gagne en qualité que ce soit les logements cossus ou les côtes paradisiaques aux eaux cristallines…

Abritant initialement les travailleurs journaliers de Lindos et de Lardos venus pour la cueillette des olives ou du raisin, ce petit village surmonté de pins a su prendre le tournant de la modernité et propose désormais une large gamme d’activités nautiques : snorkeling, canoë ou simple baignade accompagnée d’une pause en transat, tout respire la tranquillité et se trouve accessible aux familles avec enfants. 

Des commerces et des tavernes ainsi que de nombreux services rajoutent de la praticité à cette destination. Toutefois, les amateurs de vieilles pierres risquent d’être déçus et préfèreront une autre ville pour loger à Rhodes.

10. Lardos, ville balnéaire petite et calme

Dormir à Rhodes:Lardos, ville balnéaire petite et calme

Autour de Lardos Beach, au sud-est de l’île, les rues tranquilles de cette petite ville balnéaire sauront vous faire apprécier le calme de cette halte ensoleillée. Peu de vie nocturne branchée et un patrimoine culturel bien présent, mais discret. 

Les amateurs de quiétude apprécieront de se promener au sein des ces artères bordées de maisonnettes blanches réunies autour de l’église orthodoxe, et se laisseront peut-être tenter par un souvenir en céramique de Rhodes ou par une visite du musée du folklore et du patrimoine. 

Le soir venu, tous les quinze jours, une soirée folklorique est donnée sur la place principale.

Dormir à Rhodes, à Lardos, peut également permettre d’explorer le village d’Asklipio avec les restes de son château médiéval. Icones, broderies, photographies, paysages sereins, une destination familiale qui ennuiera peut-être les amateurs de sensations fortes ou de ruines impressionnantes.

11. Kiotari, ville balnéaire avec d’excellents hôtels

Loger à Rhodes:Kiotari, ville balnéaire avec d'excellents hôtels

A une cinquantaine de kilomètres du sud de la ville de Rhodes et à guère plus de l’aéroport Diagoras se trouve le complexe balnéaire de Kiotari. Sur la côte orientale de l’île, cette dernière est préservée du vent d’ouest et offre aux visiteurs le visage plaisant d’une ville tranquille au cadre semi-rural.

Un peu excentrée si l’on n’est pas motorisé, cette halte haut de gamme au milieu des plaines cultivées vous permettra de vous loger à Rhodes tout en profitant d’un grand nombre d’hôtels dotés de spas et de piscines.

Les galets noirs de la plage de Kiotari vous inviteront à la baignade, à moins que vous ne leur préfériez une initiation en jet-ski ou une soirée endiablée dans une boîte de nuit à ciel ouvert.

12. Ixia / Ialyssos, où dormir à Rhodes en famille

Où loger à Rhodes: Ixia / Ialyssos, où dormir à Rhodes en famille

Située au nord-ouest de l’île, non loin de la ville de Rhodes, Ixia invite les touristes à se retirer le soir venu du rythme trépidant de la cité éponyme pour trouver des alternatives de logements durant la haute saison. 

En plus des traditionnelles activités nautiques proposées sur la côte, elle possède l’avantage d’accueillir non loin de ses murs une maison de santé avec de nombreux services. Pratique en cas de voyage pendant un traitement conséquent ou simplement rassurant pour de premières vacances avec des enfants. 

Avec ses nombreuses enseignes de locations de moto, Ixia peut être l’occasion d’une virée sur l’île grecque le temps d’une journée.

Non loin de là, Ialyssos tire également son épingle du jeu si l’on prévoit de dormir à Rhodes. En effet, son église de l’Assomption de la vierge Marie, richement décorée, est une des rares à rester ouvertes et donne l’opportunité d’assister à un rite orthodoxe sous certaines conditions vestimentaires. 

Pour tous ceux qui voudraient varier leur programme balnéaire, Ialyssos abrite le musée Stamatiadis de minéralogie et de paléontologie dont les nombreuses pièces exposées raviront mêmes les néophytes. Une idée de repli en cas de météo capricieuse.

Photo: Shutterstock

Laisser un commentaire