Où dormir en Sicile : dans quelle ville se loger en Sicile?

Où dormir en Sicile

Il est relativement facile de trouver où dormir en Sicile. Très touristique, la Sicile dispose de toutes les structures nécessaires pour réserver le meilleur accueil à ses visiteurs. L’île italienne s’étire sur 300 kilomètres d’est en ouest et abrite près de 400 communes. 

Les meilleurs endroits où dormir en Sicile

1. Palerme

Les meilleurs endroits où dormir en Sicile

Le passé historique de Palerme en fait une cité offrant des vestiges tant carthaginois, que romains, byzantins, arabo-andalous et normands. Ses quelque 676 000 habitants sont fiers de ces innombrables chefs-d’œuvres d’architecture.

Dans ce décor antique, les étals des marchés regorgent de produits locaux et de la mer. Il est si agréable de les déguster dans des plats cuisinés teintés des saveurs italiennes et orientales et servis dans chacun des petits restaurants typiques. 

Le soir venu, les établissements de nuit accueillent une foule de noctambules branchés. La fête s’étire bien souvent jusqu’au petit matin.

En sa qualité de station balnéaire, Palerme bénéficie d’un tissu d’hébergements en tout genre. Un site idéal pour loger en Sicile, qu’il s’agisse d’une chambre d’hôtel en centre ville, d’un appartement, ou encore d’une villa avec vue sur la mer. 

Le budget pour dormir en Sicile dans la ville de Palerme peut être conséquent. Mais opter pour l’une de ces belles maisons dont le montant de la location peut être partagé entre amis, par exemple, se veut plus économique.

2. Catane

Où dormir à Sicile: Catane

De par sa proximité avec l’Etna, il peut être intéressant de loger à Catane. En couple, on opte pour la chambre d’hôtel. En famille ou entre amis, la location d’un appartement ou d’une maison offre une indépendance appréciable. 

Tout près, la petite station balnéaire d’Aci Trezza s’avère un lieu agréable pour un bref séjour, ne serait-ce que pour y découvrir les basaltes des Cyclopes, un site naturel regroupant huit rochers de pierre volcanique.

Le volcan sicilien Etna se parcourt grâce à une location de véhicule tout-terrain ou lors d’une excursion organisée, à bord d’un minibus. Mais, il ne s’agit pas de l’unique attraction touristique, puisque Catane abrite, en son centre, un antique amphithéâtre romain qui a su résister à l’affluence de constructions modernes. 

Ne ratez pas la place principale, Piazza del Duomo, bordée de palais de pierre blanche, ni la majestueuse cathédrale et sa façade de style baroque. Un secteur piéton où il fait bon profiter des charmes de Catane.

Le fort Castello Ursino en impose avec ses murs d’enceinte et des tours massives. La forteresse médiévale accueille une exposition permanente de tapisseries d’autels religieux et autres salles du Musée des Arts.

La vie nocturne se passe sur les terrasses et dans les bars d’une zone urbaine très animée. Mais Catane dispose de quartiers verts, au calme, près de la Piazza Bellini, notamment.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir à Florence, où dormir à Venise, où dormir à Milan, où dormir en Sardaigne, où dormir à Rome

3. Cefalu

Dormir à Sicile: Cefalu

La charmante cité côtière de Cefalu, au nord de la Sicile, arbore ses belles plages à l’ouest de la ville. Moyennant une dizaine d’euros, on peut profiter d’une chaise longue pour l’après-midi.

Le plateau rocheux qui domine la ville, faite de façades blanches pressées les unes contre les autres et contrastant avec les tuiles rouges, offre une belle excursion. La récompense ? Un château et un vaste panorama depuis ses 270 mètres d’altitude. 

Envie de flâner dans la vieille ville ? Empruntez le Corso Ruggero, l’artère principale de la cité historique. Ses façades ocre jaune abritent des boutiques où pratiquer le shopping. 

Mobilier, peintures, mosaïques, objets de collection et autres vestiges archéologiques, sont exposés au musée du baron Enrico Pirajno di Mandralisca, une visite s’impose. 

Le petit port de pêche et de plaisance apporte une animation bon enfant au pied des maisons qui se reflètent dans une eau limpide.

Ce peut être l’endroit idéal pour prendre le temps de se régaler d’une cassata, le dessert sicilien par excellence, ou bien de déguster les vins locaux accompagnés d’un assortiment de tapas.

A Cefalu, on trouve de quoi dormir en Sicile dans l’un des hôtels aux tarifs correspondant à toutes les gammes de prix. Pour les locations de vacances en appartement ou maison individuelle, il est vivement recommandé de réserver à l’avance.

4. Taormina

Où loger à Sicile: Taormina

S’il est un amphithéâtre gréco-romain à visiter, c’est bien celui de Taormine. Pour avoir la chance d’assister à un spectacle, le programme des manifestations est à consulter avant d’organiser son voyage. Taormina s’étire le long d’une baie baignée d’eaux d’un bleu profond. Le haut de la falaise où la ville est bâtie, surplombe la mer et l’Etna.

Le centre ville étant essentiellement réservé aux piétons, Taormine dispose d’un parking payant. Pour vous loger en Sicile dans une chambre d’hôtel, assurez-vous que l’établissement propose un parking privé. 

Un service bus assure l’acheminement vers les quartiers historiques, depuis le bas de la ville. Il est possible aussi de trouver des chambres chez l’habitant à des tarifs fort abordables.

Son appellation de Saint-Tropez sicilienne, Taormina la doit à sa rue principale, le Corso Umberto, bordée de boutiques de luxe en tout genre. Les fontaines en eau y sont aussi joliment sculptées.

Les amateurs de photos souvenir choisiront la Piazza IX Aprile et sa vaste terrasse dominant l’ensemble de la baie avec l’Etna en toile de fond. Au crépuscule, l’endroit s’anime d’artistes de rue, musiciens, acrobates et autres peintres.

Aux beaux jours, pour trouver un peu de fraîcheur, se rendre au jardin public de la villa Comunale. Cette ancienne propriété d’une dame anglaise, regorge d’abris pour les oiseaux qu’elle affectionnait. Un espace propice au repos et au pique-nique dans un agréable cadre de verdure.

Des excursions à la journée sont possibles en 4×4 sur les pentes de l’Etna. Ou encore en croisière aux îles Éoliennes avec visite du village de Panarea, tour du volcan Stromboli et du centre historique de San Vincenzo.

5. Trapani

Loger à Sicile: Trapani

La ville de Trapani s’étend en forme de croissant à l’ouest de la Sicile. Sa pointe ouest est limitée par la Torre di Ligny, une tour de garde édifiée au XVIIe siècle.

L’attraction touristique principale de cette cité côtière concerne les salines. A 10 minutes en voiture depuis la gare maritime, se situe la saline Maria Stella. Ce site de récolte du sel est reconnaissable à son moulin à vent. 

La saline suivante, Chiusella, et ses réservoirs, côtoient des colonies de flamants roses, de hérons et autre faune aviaire. 

Plus loin, un moulin âgé de plus de 600 ans abrite un musée relatif à l’histoire du sel de Trapani.

Pour tout connaître du riche passé historique de Trapani, pourquoi ne pas s’offrir les services d’un guide local ? Les connaissances d’un professionnel permettent aux visiteurs de voir revivre une époque révolue devant chacun des monuments culturels.

Les balades le long du littoral présentent un certain intérêt environnemental. Elles conduisent le randonneur de falaises en rochers, d’eaux aux camaïeux de bleus en plages de sable blanc.

Pour dormir en Sicile, à Trapani, c’est vers le port que vous trouverez les hébergements les moins onéreux, tout en bénéficiant de la proximité de la mer. Dans la gamme au dessus, vous trouverez des chambres d’hôtel 3 étoiles. 

Trapani dispose aussi de chalets en camping avec piscine, un luxe tout relatif pour un budget raisonnable. La plupart du temps, wi-fi et parking sont gratuits.

6. Messina

Où loger à Sicile: Messina

Située à quelques encablures de la côte italienne, Messina compte parmi les plus grands ports de Méditerranée où mouillent, notamment, les paquebots de croisière. Le détroit de Messine distant d’à peine plus de 3 kilomètres de la pointe de la Botte, relie les mers Tyrrhénienne et Ionienne.

L’économie de cette cité antique mise à mal lors de différentes révoltes et séismes, repose dorénavant sur le tourisme, le commerce et l’industrie navale.

Messine recèle de trésors architecturaux et historiques à découvrir impérativement. Citons son horloge astronomique, la plus grande au monde, érigée en 1933 par la maison Ungerer et, en quelques points, semblable à celle de Strasbourg.

Pour visiter la ville en toute quiétude et ne rien manquer de ses plus importantes attractions, il existe un tour organisé en bus climatisé avec les commentaires d’un guide professionnel, pour une excursion d’une journée riche en découvertes et en Histoire de la ville.

Les activités de plein air sont légion à Messine. Du farniente sur la plage Spiaggetta, aux multiples sports nautiques, sans oublier le trekking sur l’Etna, les envies d’évasion sont facilement assouvies. 

A la recherche de trésors architecturaux, sachez que la cathédrale renferme des mosaïques byzantines. Tout près, l’église Annunziata dei Catalani et son architecture normanno-arabo-byzantine typique de la fin des années 1000 à l’an 1250 mérite que l’on s’y intéresse. 

Mais aussi, le Palazzo Zanca et sa façade longiligne, la mairie et ses bas-reliefs et gargouilles, et le Palais de la Culture, proposant une galerie d’art moderne, un auditorium et un théâtre.

Loger en Sicile, à Messina, en chambre d’hôtel ne nécessite pas un gros budget, petit déjeuner inclus. En maison d’hôtes et en réservant à l’avance, on bénéficie de prix attractifs.

7. Syracuse

Où dormir à Sicile: la ville de Syracuse

En Sicile, l’architecture baroque est omniprésente. Siracusa ne fait pas exception à la règle. Bâtie sur les rives sud-est de la Sicile, son centre historique est inscrit, depuis 2005, au patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco.

Parmi ses curiosités les plus marquantes, citons l’amphithéâtre dont les différents degrés furent taillés dans le roc entre le Ier  et le IIIe siècle pour une capacité de quelque 20 000 spectateurs assistant à des combats de gladiateurs et de fauves.

Les catacombes de San Giovanni, datées du IVe siècle, se composent de niches à arches creusées dans le mur. Églises, basiliques et palais complètent la palette de monuments historiques.

Les restaurants de Syracuse servent une cuisine méditerranéenne à base de poissons, viandes, légumes frais, pâtes et agrumes.

Lorsque l’on cherche où dormir en Sicile, dans la ville de Syracuse, on trouve des hôtels proposant des chambres confortables à bas prix. Les B&B y sont coquets à des tarifs abordables. A noter que dans les chambres d’hôtes, le petit déjeuner est souvent en supplément.

8. Noto

Dormir à Sicile: Noto

Située à moins de 10 kilomètres de la côte, dans la province de Syracuse, Noto ne dispose pas d’un bord de mer. Mais le trajet pour s’y rendre se veut très bien desservi par les services de bus et les taxis.

L’intérêt de cette petite ville de 24 000 habitants se trouve dans le fait qu’elle fut totalement rebâtie à la suite du séisme qui l’a détruite en janvier 1693. Son style baroque sicilien présente une uniformité remarquable, tant et si bien que Noto a été inscrite au patrimoine de l’Humanité de l’Unesco.

Noto bénéficie de la proximité du site archéologique d’Heloros. Cette cité qui fut fondée par les Corinthiens au VIIIe siècle av. J.-C., a écrit une page de l’Histoire sicilienne, car elle relie les trois colonies grecques, Syracuse, Gela et Camarina.

Le patrimoine architectural de Noto comprend d’innombrables édifices religieux, tels que des dizaines de petites églises, des monastères et couvents construits au XVIIe siècle.

La Porta Reale, de style néoclassique, fut érigée en 1838 lors de la visite du roi Ferdinand II de Bourbon. Tandis que le théâtre communal le fut en 1851.

Pour loger en Sicile, Noto propose des hôtels de toute classe, de la petite chambre à un prix basique, aux luxueux resorts and spa.

Les restaurants accueillent les gourmets dans des salles typiques aux hauts plafonds voûtés. Trattoria et cafés-bistrots complètent l’offre en matière de dégustation de plats et de vins régionaux.

9. Agrigente

Où loger â Sicile: Agrigente

Si Agrigente, au sud-ouest de la Sicile, ne dispose pas d’une situation les pieds dans l’eau, elle n’en domine pas moins le paysage du haut de sa colline. Étape incontournable d’un tour de Sicile, Agrigente est connue pour son patrimoine archéologique très riche

Comme son nom l’indique, la vallée des Temples représente un important site antique regroupant des temples grecs à colonnades remarquablement conservés. Citons le temple de Zeus olympien, celui de Junon, des Dioscures, d’Héraclès et de la Concorde.

Les visiteurs d’Agrigente viennent aussi y parcourir les ruines d’Akragas, ancien nom de la ville. Cette ancienne cité a été fondée en 582 av. J.-C. par sa voisine Géla, une colonie grecque bâtie par la Crète et par Rhodes. De cité grecque, Agrigente devint carthaginoise, puis romaine avant de tomber entre les mains des Arabes.

La plupart des restaurants sont des lieux chaleureux à l’ambiance décontractée.

De nos jours et grâce à son passé historique, Agrigente vit du tourisme. Pour loger en Sicile dans l’ancienne Akragas, à 3 minutes à pied du centre historique, des petits hôtels de quartier proposent des chambres à des prix relativement bas.

Agrigente dispose aussi d’hôtels classés 4 et 5 étoiles offrant de très belles prestations.

10. Ragusa

Le ville Regusa, dormir à Sicile

Cette ville du sud de la Sicile a la particularité de se diviser en deux zones distinctes, Ragusa Ibla pour la ville basse, la plus ancienne, et Ragusa Nuova, la ville haute et plus récente. 

Implantée à l’intérieur des terres du sud-est de la Sicile, Raguse est accessible par une pittoresque petite route tortueuse. Les couleurs pastels des façades et le bleu vif des dômes attirent aisément l’attention.

En parcourant la vieille ville, il est recommandé de lever les yeux tant les maisons sont ornées de pierres sculptées, de balcons en fer forgé et de portes à ornements baroques remarquables. 

Un style baroque que l’on retrouve sur chaque monument historique et qu’il convient de visiter accompagné d’un guide. Depuis la ville haute, le paysage vaut le détour.

Pour dormir en Sicile à Ragusa Ibla, sachez que les chambres d’hôtel à moins de 200 euros sont rares. 

Dans Ragusa Nuova, les prix se font abordables pour tous les budgets. Appartements et maisons de vacances se trouvent dans tous les recoins de la ville, avec vue dégagée ou donnant sur une petite ruelle.

11. Milazzo

La ville de Milazzo, dans la province de Messine, est bâtie sur une péninsule du nord-est de la Sicile. Son port est tout indiqué pour desservir les différentes îles Éoliennes.

Services de ferries, bateaux de tourisme, location de voiliers permettent d’aborder ces îles usant chacune d’un charme qui lui est propre. 

Prévoir 2 heures pour rejoindre Vulcano, 3 heures pour le Stromboli, ou 4 heures pour le trio Vulcano, Lipari et Salina. Et autant pour le retour.

Comme pour l’ensemble de la Sicile, Milazzo a eu à subir la présence des Grecs, des Carthaginois, des Romains, puis des Arabes, des Espagnols, des Normands et des Pisans. Un passé historique qui se lit dans son architecture.

C’est le cas du Castello, son château médiéval qui fut remanié au XIIe siècle par les Normands et au XIIIe siècle par les Aragonais.

La Cittá Spagnola, zone la plus ancienne de Milazzo, abrite différentes églises érigées au XVIe et XVIIe siècle dotées d’une architecture de style Renaissance et baroque. Des styles que l’on retrouve au Palazzo Municipale, ou encore au Palazzo d’Amico bâti en bordure de mer.

La ville ne renie en rien son activité de pêche au thon. Un parcours historique que l’on retrouve au Museo della Tonnara e del Mare (Musée du Thon et de la Mer).

Dans les restaurants de Milazzo, demandez à goûter l’arancino. Cette spécialité sicilienne se compose d’une pâte de riz farcie d’un ragoût, panée et frite, servie chaude avec une sauce tomate.

Et pour satisfaire toute envie de sucré, le cannolo est vendu dans toutes les bonnes pâtisseries. Il s’agit d’un roulé de pâte frite fourrée à la ricotta.

Il est bien sûr possible de dormir en Sicile dans la belle cité de Milazzo. Etablissements hôteliers, gîtes, B&B et même agriturismo, un hébergement à la ferme très répandu en Sicile, accueillent les touristes dans des logements propres, confortables et à tous les prix.

Photos: Shutterstock

Catégories Italie

Laisser un commentaire