Où dormir à Reykjavik : Dans quel quartier loger à Reykjavik

Où dormir à Reykjavik
Suradech Singhanat/Shutterstock

En solitaire, entre amis ou avec des enfants, partir en voyage en Islande représente toujours une formidable aventure. Pour vous assurer un séjour paisible et convivial, Reykjavik compte de très bonnes adresses hôtelières. Selon votre profil de voyageur, nul doute que vous trouverez le parfait endroit où dormir à Reykjavik parmi les établissements les plus prisés de la ville. Se loger à Reykjavik n’est pas aussi complexe que vous pourriez le penser.

Les meilleurs quartiers où dormir à Reykjavik

Dès vos premiers pas dans la capitale islandaise, vous remarquerez une forte concentration d’hôtels dans le centre historique. C’est en toute logique un emplacement idéal pour de très nombreux touristes qui ont ainsi à portée de main, la majeure partie des sites incontournables de la ville. 

Toutefois, il faut savoir que d’autres quartiers revêtent un intérêt non négligeable en termes de confort, de nature et de tranquillité. Pour se loger à Reykjavik, il suffit de cibler précisément ses attentes en tant que voyageur.

1. Mioborg – centre historique – 101

Où loger à Reykjavik : Mioborg
Boyloso/Shutterstock

Séjourner dans le centre historique de Reykjavik séduit un grand nombre de vacanciers. Cela se comprend aisément. En effet, comment résister au charme de ce quartier aux demeures colorées ? 

Ces bâtisses en bois, avec leurs toits légèrement ondulés, héritées d’une époque où la chasse à la baleine en était encore à ses balbutiements et que l’architecture norvégienne s’est irrémédiablement développée en Islande, ne manque pas de séduire le promeneur de passage.

La magie opère instantanément dès l’instant où l’on pose le regard sur cette subtile et élégante alliance de façades de bois et de monuments plus modernes. Reykjavik est ainsi, elle vous entraîne dans son histoire avec ses maisons anciennes comme figées dans le temps mais vous rappelle en un instant son envie d’avancer, par le biais de bâtiments hors du commun et contemporains. 

Le centre historique permet donc de s’imprégner de l’ambiance unique qui règne dans la ville. Ici, tous les sites importants sont à proximité. Que ce soit la superbe salle de spectacle Hallgrímskirkja, les rues commerçantes ou encore le musée national d’Islande, tout est là ! 

C’est pourquoi l’offre d’ hébergement à Reykjavik se concentre majoritairement dans cette partie de la ville. Les établissements hôteliers islandais n’ont pas choisi ce quartier par hasard. En séjournant ici, vous serez en permanence happé par le mode de vie local. 

Grâce à la convivialité qui règne dans les bars, la chaleur et l’accueil toujours aimable que vous rencontrerez dans les boutiques, les nombreux restaurants et leurs spécialités culinaires étonnantes, sans oublier cette architecture spécifique et toutes ces couleurs, vous serez séduit à chaque coin de rue par cette ville à taille humaine et par ce quartier en particulier. 

Le soir venu, l’aventure continue car le centre historique est le quartier le plus animé de Reykjavik mais tous ces avantages ont un prix. Réserver un hébergement dans ce quartier est particulièrement onéreux. 

Trouver hébergement à Mioborg – centre historique

2. Vesturbaer – 107

Où loger à Reykjavik : Vesturbaer
Johann Helgason/Shutterstock

Vesturbaer est un quartier moins connu et plus petit mais tout aussi accueillant puisqu’il bénéficie d’une proximité géographique ténue avec le centre historique. Légèrement situé à l’ouest du Mioborg, Vesturbaer n’est donc pas sans intérêt. 

Les soirées y sont certes plus calmes mais cela correspond parfaitement aux vacanciers venus découvrir l’Islande sans pour autant rechercher une animation permanente. 

Pour ceux qui le souhaitent, il est néanmoins très facile de rejoindre le centre historique, le temps d’une promenade sous le soleil de minuit ou en admirant les aurores boréales. A pied, le quartier de Mioborg n’est qu’à quelques minutes à peine et les transports en commun sont particulièrement présents dans le quartier. 

Trouver un hébergement à Reykjavik est finalement assez simple, même si les hôtels sont moins nombreux dans la zone de Vesturbaer. En contrepartie, une superbe piscine géothermique n’attend plus que vous ! Le Blue Lagoon n’est pas le seul site où profiter d’une eau chauffée par l’activité des volcans de l’île, il serait bien dommage de passer à côté. 

À partir de votre hôtel, vous pourrez également profiter de la côte, à volonté et en toute tranquillité. Un luxe qui n’est pas accessible en tous points de la ville. Les familles et les seniors optent souvent pour ce quartier calme et reposant. La présence du lac Tjörnin à l’extrémité est du Vesturbaer explique en grande partie ce choix spécifique. 

Seuls les bruits des oies et des canards viennent troubler la quiétude du parc environnant. Ceci confère aux lieux une atmosphère accueillante et attractive pour les enfants. Ces derniers y découvriront également d’autres animaux, tels des sternes arctiques et des goélands évoluant dans une zone délimitée du parc et des jeux. 

Sur les rives du lacs, vous découvrirez un théâtre, ainsi que le musée national des arts. Par contre, les prix pratiqués par les hôtels du quartier sont souvent très élevés. Dormir à Reykjavik, notamment près du centre historique n’est donc pas sans incidence sur votre budget voyage. 

Trouver hébergement à Vesturbaer

3. Laugardalur – 104 et Haaleiti og Bustadir – 108

Où dormir à Reykjavik : Laugardalur
Palmi Gudmundsson/Shutterstock

Laugardalur et Haaleiti og Bustadir sont deux quartiers périphériques de Reykjavik. Les hôtels y sont beaucoup moins nombreux mais les tarifs annoncés ont de quoi convaincre les vacanciers au budget modeste. 

Se loger à Reykjavik peut s’avérer très abordable en choisissant le bon quartier. Plus on s’éloigne du centre historiques, plus les prix chutent. Toutefois, pas d’inquiétude, le confort est au rendez-vous. Cette différence s’explique surtout par l’éloignement des sites touristiques. 

Pour profiter du centre, des musées et des innombrables bars et restaurants, vous aurez un peu de route à faire. Les transports en commun, plutôt performants sur l’ensemble de la ville, vous permettront de vous rendre assez facilement dans le centre historique mais cela reste une contrainte que tout le monde n’est pas prêt à accepter. 

Le soir venu, Haaleiti og Bustadir et Laugardalur offrent un calme bienvenu pour se reposer après une journée de visites et de découvertes en tous genres. Loin de l’animation quasi-permanente du centre, ces quartiers sont plutôt résidentiels et donc, familiaux. Ils abritent notamment de très bonnes écoles et il n’est pas rare de croiser un grand nombre d’expatriés français dans ces rues. 

C’est peut-être un choix un peu moins immersif en tant que touriste mais qui ouvre de multiples possibilités de rencontres et surtout apporte finalement plus de repères fiables. Les résidents, notamment les expatriés, se feront une joie de vous faire part de leur expérience et d’échanger avec vous de précieux conseils sur la ville et ses environs. 

Trouver hébergement à Laugardalur et Haaleiti og Bustadir

4. Hlíðar – 104

Où loger à Reykjavik
Suradech Singhanat/Shutterstock

À l’instar du quartier de Vesturbaer, Hlíðar est légèrement en retrait du centre historique mais reste suffisamment proche et bien desservi par les transports en commun pour rester particulièrement attractif pour les voyageurs de tous horizons. 

C’est aussi dans ce quartier que se dresse fièrement l’un des projets architecturaux les plus futuristes de Reykjavik : le restaurant gastronomique et panoramique baptisé Perlan. Cet édifice insolite, situé au coeur d’un parc, est coiffé d’un immense dôme de verre au travers duquel, les touristes peuvent admirer une vue panoramique sur la ville. Son bar à cocktails est également réputé ! 

Hlíðar abrite une population plutôt jeune et dynamique qui aime à se retrouver dans l’enceinte des stades, au restaurant, au bar ou dans l’un des divers parcs du quartier. Nombreux sont les islandais à pratiquer la course à pied et il n’est aucun endroit plus adapté à Reykjavik pour s’entraîner que les jardins publics. 

Hlíðar, c’est aussi l’office météorologique islandais, source de précieuses informations durant la saison des aurores boréales ! 

Les hôtels sont peu nombreux mais restent abordables et accueillants. Les voyageurs les plus avisés s’y prendront suffisamment tôt pour réserver leur chambre en pleine saison touristique, afin d’éviter de voir les hôtels du quartier afficher complet. 

Trouver hébergement à Hlíðar

5. Seltjarnarnes – 170

Où dormir à Reykjavik : Seltjarnarnes
RudiErnst/Shutterstock

2 km2, telle est la superficie de ce quartier atypique de Reykjavik. La péninsule qui abrite Seltjarnarnes se divise en deux parties. La première est très urbanisée et reste reliée au centre historique par un très bon réseau de transport en commun. La densité d’habitations reste impressionnante mais le quartier contient finalement très peu d’hôtels, de restaurants ou encore de boutiques. 

La seconde moitié du quartier de Seltjarnarnes contraste avec la zone résidentielle puisqu’elle abrite des parcs arborés et un vaste parcours de golf. Cette zone est souvent prisée par les touristes d’âge mûr qui cherchent avant tout le confort et le calme, avec un accès à des activités paisibles et une vue imprenable sur la côte. 

En explorant la zone, vous découvrirez le petit îlot de Grótta et son phare. Dormir à Reykjavik n’implique pas forcément une immersion totale dans le plein centre mais peut être source de plénitude dès lors que l’on s’éloigne un peu du coeur battant de la capitale.

Trouver hébergement à Seltjarnarnes

Catégories Islande

Laisser un commentaire