Où dormir à Phuket: Dans quelle ville loger à Phuket

où dormir à Phuket

Décider où dormir à Phuket n’est pas un exercice simple, la diversité des activités et des paysages rendant le choix bien délicat : bain de mer ou bain de foule ? Nuits paisibles ou fiesta jusqu’au petit matin ? Farniente sur la plage ou journées sportives ?

Suivez le guide pour le découvrir !

Immergée dans l’exotique mer d’Andaman, nichée au milieu des nombreuses baies de la bande de terre qui relie la Thaïlande à la Malaisie, se trouve Phuket, l’île la plus grande et la plus peuplée de l’État thaïlandais.

Surplombant la charmante baie de Phang Nga, dédale d’îles de toutes tailles, dont beaucoup encore inhabitées, Phuket incarne parfaitement tous les cachets d’une destination de rêve : une variété embarrassante de plages, des grandes baies de sable creusées dans le littoral accidenté, des palmiers, des péninsules rocheuses et des vues à couper le souffle sur les îles non loin de la côte. 

Le tout savamment encadré d’une luxuriante forêt tropicale.

Melting pot de cultures chinoises, européennes et Chaolei, anciens nomades de la mer, Phuket est une île chaleureuse, vibrante et cosmopolite, habituée aux touristes et capable d’offrir le juste cocktail de vie nocturne et de détente. 

Des soirées plus qu’animées de Patong Beach, Kata et Karon aux mille plages parsemées le long de la côte, de Patong et son centre débordant d’énergie à la plus sauvage Mai Khao (la plus longue plage de l’île et repaire des tortues), en passant par Nai Yang et Nui Beach et sa jolie cascade en toile de fond, jusqu’aux superbes criques : voici un authentique paradis pour randonneurs, plongeurs, amoureux de la nature et des boums, aussi.

Petite singularité : Phuket est devenue très célèbre grâce à plusieurs films américains, dont « The Beach » avec Leonardo di Caprio, tourné à la fois à Phuket Town (capitale de l’île) et sur l’île de Phi Phi en 2000 ou le plus ancien James Bond « L’Homme au pistolet d’or » starring Roger Moore, tourné sur l’île de Tapù en 1974.

Envie donc de satisfaire vos 5 sens avec toutes les merveilles de cet éden de verdure qu’est Phuket ? Faites-le de préférence de novembre à mars, lorsque le soleil est très généreux et brille de tous ses rayons. 

La saison des pluies s’étend d’avril à octobre, bonne période si le parapluie ne vous fait pas peur et si votre budget est légèrement plus serré.

Où dormir à Phuket: Dans quelle ville loger à Phuket

1. Patong, où dormir à Phuket pour faire la fête

Les meilleurs endroits où dormir à Phuket

L’iconique Patong, située sur la côte ouest de l’île, est l’un des lieux les plus populaires où dormir à Phuket.

Connue surtout pour sa vie nocturne animée, ses nombreux centres commerciaux et sa belle et longue plage, point de rencontre des barboteurs, des mordus du bronzage et des amateurs de sports nautiques.

Au royaume des couche-tard, les fêtards sont les rois : Patong, et surtout Bangla Road, est l’antichambre des plus grandes fêtes de l’île, avec cafés, restaurants et discothèques à gogo (ou à foison, devrais-je dire, pour éviter tout malentendu…)

Si cette ville-resort est surtout réputée pour sa plage de 3 km de long et pour sa vie nocturne trépidante, il y a aussi un bon nombre d’attractions et de sites naturels qui viennent s’ajouter à ses charmes.

Que les lèche-vitrine invétérés soient comblés, avec le complexe commercial Jungceylon (ancien nom de Phuket il y a plus d’un siècle) et ses plus de 200 boutiques en tout genre : une véritable ville dans la ville. 

Sans oublier le marché nocturne de Malin Plaza, pour une expérience locale amusante : achetez des fruits de mer et demandez à le faire cuire juste pour vous, délicieux ! Et le Otop Market et le Banzaan Market ne sont pas mal non plus…

Que les chasseurs de paix et relax soient satisfaits, en se prélassant sur les 150 mètres de sable blanc de Paradise Beach, l’une des plus belles plages de Patong ou sur les 300 mètres de la plus difficile d’accès Freedom Beach, merveilleuse avec ses rochers de granit et sa nature exubérante. 

Last but not least, Kalim Beach fascine avec ses touches thaïlandaises locales et son aspect plus rude.

Que les naturalistes soient récompensés de leurs efforts, en admirant la cascade de Kathu après une grimpette quelque peu ardue : la beauté des paysages justifie l’effort, sans problèmes.

Que les gourmands et les gourmets soient rassasiés, grâce aux nombreux cours d’initiation aux saveurs exotiques de la cuisine authentique.

Vous l’entendrez avant de le voir, le sanctuaire de Boon Kaw Kong situé sur la colline de Patong. En effet, non seulement les locaux klaxonnent en signe de respect lorsqu’ils défilent en voiture devant ce temple sacré, mais en plus ils allument des pétards, en guise de remerciement, si leurs vœux ont été exaucés.

Havre de paix en plein milieu l’agitation de Patong, le Wat Suwan Khiri Wong, ou plus simplement Wat Patong, est un lieu paisible et sacré : à voir la chapelle, la pagode, la salle du monastère et cela va sans dire, les statues de Bouddha.

Temple ou pas temple ? C’est là la question… Construit au sommet de la colline surplombant Patong, Doi Thepnimit (Chedi, lieux religieux et monastère) est éblouissant.

Dulcis in fundo, un village de pêcheurs étonnamment démodé mais encore actif, situé, juste sous le pont sud menant à l’Amari Phuket Resort (et à la plage de Tri Trang plus loin) est pour le moins surprenant : une enclave de quiétude dans une ville au tourisme débridé.

Des hôtels de luxe aux hôtels plus économiques, plus modestes et plus discrets, le choix est important, adapté à toutes les bourses.

Pour vous éloigner de ce bouillon de vie, dans les environs de Patong, à l’abri de toute l’effervescence qui caractérise cette ville, maisons d’hôtes et hôtels au charme sobre, offrent un hébergement abordable et des vues panoramiques sur la côte.

Hébergements recommandés à Patong

2. Karon, où loger à Phuket pour ceux qui recherchent un mélange de quiétude et d’animation

La deuxième plus grande plage de phuket où dormir: Karon

Non loin de Patong, Karon est la deuxième station balnéaire la plus populaire de Phuket, et pour de très bonnes raisons : 

  • elle possède l’une des plus longues, des plus belles et des plus propres plages de l’île
  • sa scène gastronomique est absolument sublime,
  • et son ambiance est le juste mix de modernité, d’animation et de décontraction.

La ville est divisée en trois « quartiers » : le centre, avec ses temples, ses boutiques et ses restaurants ; Beach Road, plus touristique avec ses magasins chics et son Bazaar, ses bars et discothèques, Mecque de la vie nocturne et Luang Poh Chuan Road, moins bondée, à l’ambiance plus traditionnelle avec des petits restaurants et clubs de style thaï.

Ici comme partout ailleurs en Thaïlande les temples ne manquent pas.

Le Wat Suwan Khiri Khet (plus communément appelé Wat Karon), malgré sa localisation juste à côté de la route très fréquentée de Patak, dégage depuis 1895 une atmosphère de paix.

Vous y découvrirez des statues de naga (serpents mythologiques thaïlandais), de yak (monstres) et la rare et inhabituelle statue de Bouddha noir.

Le marché animé du temple occupe, quant à lui, une partie des 12.000 mètres carrés du site : musardez parmi ses étales pour avoir un bon aperçu de la culture des lieux.

Les enfants de 7 à 77 ans apprécieront tout particulièrement le Dino Park et son parcours de mini-golf dont les trous sont signalés par les dinosaures de différentes espèces.

Petite énigme: Que représente la statue dorée délicatement posée sur le sable blanc de la plage ? 

S’agit-il de Hai Leng Ong (le mythique dragon de mer chinois qui en s’endormant, a formé l’île de Phuket) où d’un naga (un cobra royal géant), cette créature de la mythologie bouddhiste populairement associé aux rivières ? 

Quoi qu’il en soit, l’ouvre est époustouflante et particulièrement fascinante, surtout au coucher du soleil.

Karon est une destination populaire pour ceux qui recherchent un mélange de quiétude et d’animation. 

L’offre hôtelière est assez large et la plage est bordée de magnifiques resorts 5 étoiles, assez chers.
A contrario, dans la périphérie et les zones environnantes, des hôtels plus modestes et des pensions de famille offrent des prix plus abordables.

Hébergements recommandés à Karon

3. Kata, où dormir à Phuket pour les familles

Où loger à Phuket: kata

Au sud de Karon, nichée dans une magnifique baie, se trouve la pittoresque ville de Kata

Sa vaste plage à l’allure de carte postale, ombragée par des amandiers tropicaux, se divise en deux parties : Yai, la plus grande, au nord et Noi, la plus petite, la plus intime et la plus calme, au sud. 

Capitale du surf, réputée pour ses belles vagues constantes, Kata figure sur le podium des plus belles plages de Phuket, promesse de doux moments d’oisiveté ou d’activités, pour les plus courageux.

Dans tous les coins de la ville, on hume un air pétillant, décontracté et vivifiant, jamais (trop) chaotique ou bruyant.

Il n’y a pas de véritable centre-ville à Kata, et la vie se déroule autour de l’avenue principale (Kata Road), les rues adjacentes et le front de mer, où commerces, restaurants et bars se partagent équitablement l’espace.

Et si la vie de plage a ses attraits, sur « terre » les choses à faire ne manquent pas non plus de séduction. Commencez par Karon Viewpoint, pour avoir une vue à couper le souffle sur les plages de Kata Noi, Kata Yai et Karon depuis le belvédère.

Ne vous refusez pas une visite du Wat Kitti Sangkharam, temple bouddhiste qui date de 1832, sagement posé au pieds d’une montagne boisée : un spectacle impressionnant, avec ses couleurs vives et éclatantes.

Déambulez au marché nocturne situé sur Patak Road, avec les statues géantes représentant un gorille et de Hulk qui gardent bien les entrées.

C’est un grand bric–à-brac de vêtements, accessoires, sacs, chaussures, sandales, jouets de plage, souvenirs et œuvres d’art d’artisanat local…Sans oublier aires de restauration et pléthore de plantes médicinales et non.

Les soirées et les nuits à Kata sont convenablement animées (rien à voir avec Patong pourtant), l’offre de restaurants et discothèques est assez généreuse mais les animations après le coucher du soleil s’adressent surtout aux familles et aux couples.

En résumé, Kata est une destination populaire pour les familles, les couples est la destination de choix pour ceux qui fuient la surdose de foule et cherchent à combiner un soupçon de tranquillité avec un zeste de vie nocturne.

Hébergements recommandés à Kata

4. Kamala, où dormir à Phuket dans une cadre idyllique

Où dormir à Kamala, belle plage de Phuket

Au nord de la chaotique Patong, sur la côte ouest de l’île, dans une baie protégée par des collines boisées, se trouve Kamala. Une vraie perle et l’un des endroits les plus pittoresques de tout Phuket.

Village de pêcheurs, il est entouré d’une végétation tropicale qui sert de toile de fond à une envoutante plage de sable blanc, presque vierge du tourisme de masse, baignée par des eaux calmes aux nuances turquoises.

Le long de la belle avenue bordée de palmiers qui longe la mer, qu’il fait bon de zigzaguer en journée entre les dizaines de petites boutiques, restaurants, et échoppes vendant toutes sortes de produits ! Le soir venu, elle se transforme en un lieu de promenade tranquille et romantique à souhait.

Si détente sur le sable fin et activités aquatiques (Kamala est l’un des spots de surf préférés de Phuket) sont inscrites au menu quotidien, cet endroit est aussi une promesse de bien d’autres expériences, uniques et exaltantes.

Perdez-vous dans le marché de la ville pour respirer un grand bol de culture locale du sud de la Thaïlande et goûter à une authentique cuisine thaïlandaise: légumes frais, fruits, viande et fruits de mer, un festin pour les yeux et le palais.

Et pour ne pas rester sur sa faim, rejoignez un cours de cuisine et apprenez tous les secrets pour préparer (et déguster !) un excellent pad thaï.

En fin d’après-midi, découvrez le Wat Baan Kamala, lorsque les rayons dorés du soleil l’illuminent de leur lumière douce : temple bouddhiste tourné vers la mer, il a été entièrement reconstruit et rénové après le tsunami de 2004.

Allez vous recueillir un moment au Tsunami Memorial Park, devant la sculpture créée par l’artiste thaïlandais Udon Jiraksa : réalisée en fil métallique, en forme de vague, elle rend hommage aux victimes de la grande tragédie du lendemain de Noël 2004.

Bien qu’assez épargnée par le tourisme extrême, cette ville balnéaire abrite l’une des attractions les plus importantes de Phuket, le Phuket FantaSea, le premier et le plus grand spectacle de style Las Vegas de l’île, depuis 1998. 

Seul parc à thème culturel de Phuket, il offre le meilleur du patrimoine riche et exotique de la Thaïlande : effet waouh garanti !

A Kamala l’atmosphère est détendue et sereine, idéale pour les familles et les voyageurs en quête de repos, de décompression et de plus d’authenticité.

Son centre historique, plus animé, n’est pas très proche de la plage : pensez-y si vous souhaitez profiter d’une ambiance plus vivace.

Les collines qui entourent Kamala abritent des structures de luxe, aux prix abordables, immergées dans la nature : plus isolées, certes, mais avec des vues splendides sur la côte.

Hébergements recommandés à Kamala

5. Surin Beach,  l’une des stations balnéaires les plus luxueuses et exclusives de Phuket

Où dormir à Surin: Phuket

Surin est un bijou pur, caché dans la partie est-nord-est de la Thaïlande. Contrairement à d’autres destinations touristiques de premier plan comme Bangkok et Pattaya, Surin est connue pour ses paisibles villages ethniques, ses forêts luxuriantes et ses temples disséminés dans toute sa province. 

Considérée comme l’une des stations balnéaires les plus luxueuses et exclusives de Phuket, sa taille modeste en fait une oasis de paix et de détente, parfaite pour ceux qui n’aiment pas la confusion : c’est un grand terrain de jeu pour les amateurs de la nature et des aventures captivantes.

La plage principale de Surin est d’une beauté surprenante et les restaurants et les bars qui longent la promenade ne gâchent pas ce panorama idyllique.

Non loin, le centre-ville aguiche les promeneurs, avec ses rues qui regorgent de magasins, de boutiques et de commerces dédiés à l’artisanat, la mode et les antiquités.

Flirtez avec les éléphants au célèbre village de Ban Ta Klang, où la tribu ethnique Kui vit aux côtés d’éléphants sauvages et visitez le musée, pour mieux connaître l’histoire de ce peuple.

Explorez le parc forestier de Phanom Sawai, éden de verdure, qui abrite le sanctuaire du bicentenaire de Rattanakosin, la réplique de l’empreinte de Bouddha, les habitats des tortues sacrées, le grand bouddha blanc et les 1.080 cloches que vous pouvez frapper pour porter chance.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Khmer, sans oser le demander. Un voyage à Surin ne serait pas complet sans la visite du Musée National, conçu pour rassembler l’histoire de la province de Surin et de ses anciennes tribus.

Ici, l’histoire de la province, de l’ethnologie du thaï-khmer, du thaï-laotien, du thaï-kuy et du thaï-khorat vous est dévoilée. Le musée conserve également des anciens outils de chasse aux éléphants, des objets d’artisanat et d’autres artefacts.

Flânez dans le temple de Ban Phluang, le sanctuaire inachevé, avec sa tour de grès, dédiée à Indra (la gardienne de l’Est), édifiée qu’à moitié, ses sculptures représentant hommes et animaux et sa fondation rectangulaire en latérite, unique en son genre.

Appréciez la tour Prang à cinq briques au sanctuaire de Sikhoraphum, qui reflète l’histoire et l’art d’Angkor Khmer et de Bapuan.

Soyez le témoin du tissage traditionnel des tissus à Ban Tha Sawang, admirez de très près l’étincelante soie en brocart d’or de Surin utilisée dans la maison royale dans les temps anciens et découvrez l’art manuelle des artisans.

Laissez-vous surprendre par le Sanctuaire du Pilier et sa structure exceptionnelle. Soyez curieux, car son intérieur cache un trésor de détails sur la culture et les traditions anciennes de la région.

Arrêtez-vous à Khewa Sinarin, pour donner un coup d’œil à l’artisanat et tout spécialement à l’argenterie au design exclusif Luk Pakueam, typique de la région. Vous y trouverez en plus divers accessoires faits main, comme ceintures, colliers, boucles d’oreilles et bracelets.

Inspectez le Green Market de Surin et son importante variété de produits locaux et autres articles : des fruits colorés aux herbes, des épices aux plats exotiques, la cuisine thaïe n’aura plus (ou presque) des secrets pour vous. A table !

Surin attire les voyageurs à fort pouvoir d’achat, qui cherchent à profiter d’une atmosphère calme et détendue. Considérée comme le « Millionaire’s Row » de Phuket, elle abrite plusieurs complexes de luxe, parfois fréquentés par de nombreuses célébrités locales et internationales.

Ainsi, si vous voulez séjourner à Phuket dans un endroit pas cher, Surin n’est pas l’endroit pour vous !

Les hôtels sont disséminés dans toute la ville : certaines structures donnent sur la plage, tandis que d’autres sont situées sur les collines environnantes, entourées d’une magnifique végétation tropicale. 

Si pour les premiers le confort est le maître mot, les seconds représentent une retraite romantique et paisible, avec des vues panoramiques spectaculaires sur la côte.

Hébergements recommandés à Surin

6. Bang Tao Beach, où dormir à Phuket pour en avoir plein les yeux

Où loger à Phuket: Bangthao

Cette plage spectaculaire de 6 kilomètres (qui fait d’elle la deuxième plus longue plage de la côte ouest de Phuket après Mai Khao) est située près de la ville de Cherngtalay. 

Avec son rivage bordé d’arbres et ses eaux cristallines, elle est une attraction en soi. Bande de sable aux multiples apparences, elle annonce une zone centrale luxueuse, un côté sud plus populaire et une extrémité nord isolée et tranquille, où la végétation vient se jeter tout doucement dans la mer.

Vie de plage mise à part, il est aussi possible de s’évader autrement dans la région ! L’incontournable ? L’aujourd’hui riche village de Cherngtalay, autrefois tranquille petite communauté d’immigrants chinois à la recherche d’une nouvelle vie, qui s’anime pendant les jours des cérémonies, le Nouvel An chinois et le Festival Végétarien.

A inscrire sur votre « to visit list », le très beau temple de Wat Cherngtalay, centre spirituel du village de Bangtao depuis plus de 100 ans (bien qu’il ait été déplacé à son emplacement actuel dans les années 70), où se mélangent en douceur bouddhisme et l’hindouisme.

Pour les « shopping addicts » une promenade le long de Boat Avenue and Tanley Village, le nouveau cœur pulsant de Bangtao, est de rigueur : à cette adresse se cachent les meilleurs restaurants internationaux de tout Phuket, les boutiques chic et branchées et le Villa Market, avec une cave à vin pour le moins impressionnante.

Ne vous laissez pas échapper une balade romantique à cheval dès que la fin de l’après-midi approche : rendez-vous au Club d’équitation International de Phuket obligé !

Ou faites un saut jusqu’à Layan Beach, authentique joyau naturel, avec une plage vierge et inhabitée, bordée de grands pins, promesse d’ombre rafraîchissante aux heures plus chaudes de l’après-midi.

L’atmosphère très détendue et une vie nocturne plutôt calme font de Bang Tao un excellent choix pour les amateurs de la mer et d’une tranquillité totale.

C’est dans Bangtao qui se dissimulent la plupart des hôtels et des resorts de grand luxe, dont le Laguna Phuket (pour ne pas le nommer) et ses 7 hôtels, qui a fait de cette bande de terre minière un projet écologique reconnu et primé.

Pour les plus petits budgets, l’offre est également présente : soyez néanmoins attentif à la localisation de votre futur hébergement, parfois un peu éloigné de la plage.

Hébergements recommandés à Bang Tao

7. Mai Khao, où dormir à Phuket pour vivre au soleil, nager dans la mer et boire l’air sauvage

Où loger à Mai Khao: Phuket

Mai Khao, splendide littoral de 11 kilomètres de long judicieusement éloigné des plus grandes agglomérations urbaines, est situé sur la côte nord-ouest de l’île, à quelques kilomètres de l’aéroport international de Phuket, au cœur du parc national de Sirinath.

Dominée en grande partie par les forêts et les cultures, Mai Khao conserve son aspect sauvage, avec la partie nord de la plage caractérisée par de longues vagues, parfaites pour le surf.

Mai Khao est « the place to be » pour les chasseurs d’intimité et solitude, pour ceux qui souhaitent s’isoler du monde et les amoureux.

Bien que la liste des choses à faire à Mai Khao Beach ne soit pas particulièrement longue, l’important est de ne rien faire : Mai Khao Beach est le nec plus ultra pour s’évader et se relaxer. 

Mais si les moments de « retraite » commencent à peser et si se prélasser sur la plage n’est plus une option, à Mai Khao la sélection d’attractions n’est pas non plus insignifiante.

Les familles, qui ont ici toute leur place, peuvent vivre quelques moments mémorables au parc aquatique Splash Jungle : inégalé dans le sud de la Thaïlande, il offre une journée galvanisante avec son choix de toboggans aquatiques, de manèges thématiques (où tous les continents ou presque sont mis à l’honneur), de sources d’hydrothérapie et bien plus encore…

A voir et revoir:

  • le Turtle Village, 2 étages de boutiques et de restaurants hauts de gamme, qui entourent la place centrale où fait belle figure la fontaine en pierre aux 3 tortues empilées ; 
  • le monastère de Wat Mai Khao, avec sa belle chapelle principale et l’austère dortoir des moines ; 
  • le WP International Wake Park, l’un des meilleurs parcs de wakeboard au monde 
  • et la Mai Khao Marine Turtle Foundation, créée pour protéger les tortues qui nichent dans la région.

Eloignée des commerces et de la vie nocturne (comptez une heure pour rejoindre Patong, par exemple), Mai Khao est l’endroit idéal pour quelques longs jours de longue détente, dans l’un des hôtels et resorts de luxe parsemés le long de la plage sublime, presque déserte sur quelques centaines de mètres.

L’offre hôtelière étant limitée, voire très limitée, le budget à prévoir, lui, ne doit pas l’être…

Hébergements recommandés à Mai Khao

8. Nai Yang, où loger à Phuket pour les amoureux de la plage, de la nature et de la tranquillité

Où dormir à Phuket: Dans quelle ville loger à Phuket

Nai Yang est situé au sud de Mai Khao, à moins de dix minutes de route de l’aéroport international de Phuket.

Sa plage, au sud du parc national de Siranath, est un paradis pour les amoureux de la plage, de la nature et de la tranquillité

Célèbre pour la présence d’arbres Casuarina, dont les feuillages créent d’agréables zones ombragées pour le bonheur des randonneurs et des baigneurs en quête de fraîcheur et de détente, cette bande de sable fin est encore très calme par rapport à d’autres lieux et offre un environnement plus indompté. 

Car c’est ici, précisément, que les tortues marines viennent pondre leurs œufs sur le rives, un spectacle unique.

Cette plage relativement sereine est excellente pour le kitesurf, le snorkeling et les bains de soleil, mais pas que.

Découvrez la culture locale en visitant le marché du matin, véritable déchaînement de couleurs et saveurs ; le parc national de Sirinath (les plages de Nai Yang, Nai Thon et Mai Khao font partie de cette zone protégée), avec sa forêt de mangroves, ses marécages d’eau salée et son écosystème unique et le Wat Mongkol Wararam, un temple qui mérite un détour pour son architecture et sa maison d’abbé, en bois, datant de 1954.

Si l’offre d’hébergement est sensiblement plus importante qu’à Mai Khao, elle se compose principalement d’hôtels de luxe.

Hébergements recommandés à Nai Yang

9. Hat Nai Thon, où dormir à Phuket loin de l’agitation

Où dormir à Nai Thon: Phuket

Hat Nai Thon est l’un des derniers trésors de Phuket et l’une de ses plus belles plages, l’un des rares endroits à avoir réussi à échapper à l’urbanisation et au tourisme de masse.

Jumelée avec Nai Yang Beach, juste au sud de l’aéroport de Phuket, c’est une alternative calme et décontractée aux plages plus hédonistes de Phuket, excellente pour le kite surf et pas seulement.

La culture locale se découvre avec la visite du coloré marché du matin et d’un temple bouddhiste ; dans le parc national de Sirinath on se reconnecte à la nature et la vie marine et les coraux se dévoilent lors de longues baignades dans les eaux bleues claires de la baie. Que du bonheur, simple et intemporel.

Hôtels, resorts, B&B sont ici rares : la réservation doit ainsi être bien anticipée. L’avantage de poser ses valises à Hat Nai Thon ? Une immersion dans un paradis presque vierge, fait de détente et de pure tranquillité.

Hébergements recommandés à Hat Nai Thon

10. Phuket Town, où dormir à Phuket pas cher

Les meilleurs endroits où dormir à Phuket

C’est ici même, à Phuket Town, la capitale de l’île, que se concentrent le magnifique quartier historique, caractérisé par une architecture coloniale aux influences chinoises et portugaises, les cafés les plus modernes, les meilleurs restaurants et les plus belles galeries d’art.

Contrairement à de nombreuses villes thaïlandaises, Phuket brille par le charme historique qui se dégage surtout des rues pittoresques de la vieille ville : sanctuaires, temples bouddhistes, boutiques et bâtiments richement décorés (et bien conservés), cafés de caractère, musées publics et privés et même un ancien quartier rouge sont innombrables.

Thalang Road est la rue principale de la fascinante vieille ville de Phuket, une avenue étroite parsemée de superbes boutiques, d’un mélange éclectique de restaurants et de splendides exemples d’architecture sino-portugaise, qui font la fierté de Phuket. 

En plus d’être l’une des plus anciennes rues de Phuket, elle reste l’une des plus fréquentées et des plus animées : ouverte aux voitures en journée, elle se transforme un jour par semaine en « Phuket Walking Street », un grand marché à ciel ouvert.

Juste au nord de Thalang Road se trouve Dibuk Road (étain en thaï), une route qui évoque le passé de Phuket et qui abrite aujourd’hui des boutiques de textile et d’art

Dans Phang Nga Road, en peu plus au sud, se dresse majestueux l’iconique et historique hôtel de Phuket, l’Hotel On On

Usez vos chaussures à Phuket Town, en vous perdant dans les salles des musées et des instituts culturels : 

  • le musée Thai Hua, surplombant Krabi Road, est l’un des édifices sino-portugais les plus beaux et les mieux conservés de toute la ville, qui raconte et retrace l’histoire de Phuket ; 
  • le Phuket Trickeye Museum, avec ses 100 peintures ; 
  • Baan Chinpracha, un bel exemple de résidence sino-coloniale, dont l’intérieur donne un aperçu bien détaillé des habitudes de vie d’une riche famille de Phuket ;
  • et le musée philatélique, installé dans un bâtiment vieux de 80 ans, avec une belle collection de timbres vintage.

Vagabondez dans les marchés, comme celui des amulettes, né il y a 20 ans, une enfilade d’étals qui déploient des centaines de pièces aussi différentes les unes que les autres. Les figurines des Bouddha sont ici à l’honneur.

À Phuket Town il y a plusieurs temples intéressants. : 

  • le sanctuaire Jui Tui, l’un des plus anciens centres spirituels de Phuket, avec ses trois grands autels et ses statues de dieux chinois ; 
  • le sanctuaire de la Lumière Sereine (Shrine of the Serene Light), dans le centre historique de Phuket, un magnifique et ancien sanctuaire chinois, resté secret pendant des années ; 
  • le sanctuaire de Bang Neow, également orthographié Bang Niew et connu sous le nom de sanctuaire de la Fondation Tao Buang Keng et Thep Rasi (ouf !), splendide lieu de culte fondé en 1904 ; 
  • le Kiew Tien Keng (aussi appelé sanctuaire Kio Thian Keng Saphan Hin), seul sanctuaire situé près du bord de mer et considèrent comme l’un des plus beaux lieux de culte de l’île ;
  • et enfin le sanctuaire Put Cho (ou Put Jaw), le plus ancien temple chinois de Phuket.

Une note à part pour Wat Kajonrangsan, ou Wat Kajon en abrégé, temple bouddhiste inhabituel en termes de design, avec son bâtiment principal à l’allure romaine, unique à Phuket.

Pour une touche de profane, Baan Teelanka (The Upside Down House ou la Maison sens dessous-dessus) est une maison de 3 étages entièrement meublée construite sur son toit : insolite !

Rien que pour le goût, attablez-vous dans l’un des bâtiments historiques de la ville, pour savourer des plats chargés de traditions, dans un cadre authentique.

La vie nocturne, même si elle n’est pas au niveau de Patong, est néanmoins animée : pubs, bars, restaurants et cabarets restent ouverts tard, offrant le cadre idéal pour une soirée agréable.

La ville de Phuket est l’un des endroits les moins chers de l’île, vous trouverez ainsi d’excellents hébergements à bas abordables, même dans les zones centrales.

Hébergements recommandés dans la ville de Phuket

11. Nai Harn, où dormir à Phuket dans un écrin de beauté

Où dormir à Phuket: Nai Harn

Encadrée par une végétation de jungle et de palmiers, parsemée de criques rocheuses bien cachées, rarement surpeuplée (même en haute saison !), la plage de Nai Harn attire et charme pour son caractère paisible et préservé.

En plus de relax et bronzette, Nai Harn Beach est une vraie aguicheuse pour des vacances sous les signes de la décontraction et de la légèreté.

A ne pas manquer:

  • le sanctuaire des éléphants au cap Promthep, avec ses milliers de sculptures d’éléphants en bois de différentes tailles : instagrammable, coloré, impressionnant ;
  • le Promthep Cape lui-même, avec sa vue sublime sur les éclatants couchers de soleil ;
  • le phare de Kanchanaphisek, créé en 1996 pour célébrer le 50ème anniversaire du règne du roi Rama IX, avec sa pointe dorée et son petit musée ; 
  • le monastère bouddhiste de Nai Harn, centre spirituel pour les bouddhistes des villages voisins de Rawai, où il est possible d’assister à la tradition locale de « rendre hommage » 
  • ou encore le lac Nai Harn, populaire pour les pique-niques, le jogging, le vélo et les sports nautiques.

Comparée à d’autres plages de la côte ouest de Phuket, la beauté de Nai Harn est souvent négligée et passe parfois inaperçue. Et pourtant elle ne manque pas d’intérêt !

Les solutions d’accueil ne sont pas nombreuses et les prix sont plus élevés que la moyenne.

Hébergements recommandés à Nai Harn

12. Rawai, où loger à Phuket pour des vacances en toute tranquillité

Où loger à Phuket: Rawai

A l’extrémité sud de l’île se trouve Rawai, la petite ville parfaite pour des vacances en toute tranquillité, loin des lieux plus touristiques.

Le quartier le plus animé est celui qui entoure la plage, Rawai Beach : rocheuse, elle n’est pas idéale pour passer des heures sous le soleil, mais elle est le point de départ privilégié pour de nombreuses excursions en bateau vers les îlots (Bon et Coral Island) et les plages voisines. Une vraie working beach !

Pour le plaisir de presque tous les sens, la Ferme des orchidées de Phuket (Phuket Orchid Farm) vous permet de humer plus de 15.000 espèces de fleurs différentes : une pépite !

Rare, pour sa collection qui compte parmi les plus précieuses au monde (dont la plus grande perle dorée du monde, 140 carats) et original (se trouve ici le plus lourd coquillage de tous les temps, 250kg !), par son exposition très variée, le musée des coquillages de Phuket est une voyage d’initiation à ce monde merveilleux.

Rawai aussi possède son temple, Wat Sawang Arom. Petit mais beau, on y admire les images traditionnelles de bouddha et des peintures illustrant sa vie.

Les peintres en herbe pourront s’essayer à l’art ancestrale du batik ou, plus facilement, acheter l’une des pièces faites à la main par les artistes locaux.

Mais l’incontournable de Rawai est et sera le marché aux poissons, où les gitans de la mer, les Chao leh, petite communauté de religion animiste, ne vivent que de la pêche du jour.

Bien que le choix d’hébergement soit quantitativement plus restreint que celui des autres resorts de Phuket, Rawai dispose d’un certain nombre d‘hôtels de qualité, adaptés à tous les budgets.

Pour poser les valises dans une zone moins touristique, les hébergements à proximité de Wiset Road, au nord de la ville et non loin de Chalong (le port principal de Phuket) et de Rawai Beach, vous ouvrent les portes.

Hébergements recommandés à Rawai

Si vous avez été intéressé par cet article sur les meilleurs endroits où dormir à Phuket, vous serez intéressé par ce qui suit: Où dormir à Bangkok, où dormir à Koh Phangan, où dormir à Koh Samui, où dormir à Chiang Mai

Photos: Shutterstock

Laisser un commentaire