Où dormir à Bangkok: les 12 meilleurs quartiers

Où dormir à Bangkok

Ville très étendue, la question « où vais-je poser mes valises » devient ainsi essentielle et même si se balader en tuk-tuk est une expérience grisante (dans tous les sens du terme), les déplacements peuvent vite se transformer en cauchemar. Suivez ce guide pour tout savoir où dormir à Bangkok.

Bangkok se divise en 50 districts locaux, appelés khet, eux-mêmes divisés en plusieurs sous-districts.

Avec une population de plus de onze millions d’habitants, Bangkok est la capitale et la plus grande ville de Thaïlande, son centre culturel, politique et commercial. 

Le centre-ville serpente le long de la rivière Chao Phraya, traversée par de nombreux ponts qui divisent Bangkok en deux zones distinctes : Thonburi, à l’ouest, et ce qui est devenue la Bangkok d’aujourd’hui à l’est.

Bangkok n’a pas de juste milieu : tu l’aimes ou tu la détestes.

C’est une ville sophistiquée, dont la culture ancienne a été préservée intacte. Une combinaison parfaite entre une grande métropole et des coutumes ancestrales fascinantes qui enchanteront tous vos sens.

C’est une réalité unique, faite de plein de couleurs et d’odeurs, une réalité tant différente de la nôtre, à avoir l’impression d’être catapulté dans un autre monde.

Une explosion de vie, de teintes et de saveurs, un lieu intemporel où le passé, le présent et le futur se rencontrent parmi les temples antiques, les milliers de groupes ethniques qui se déversent dans les rues et les gratte-ciel futuristes. 

Cosmopolite, connue pour ses magnifiques temples et palais, ses marchés bondés et sa vie nocturne animée, elle sait aussi montrer un côté raffiné, à la culture presque intacte, la combinaison parfaite entre une métropole dynamique, parfois frénétique, et les coutumes ancestrales qui exercent tant de charme sur les visiteurs. 

C’est ici que l’esprit thaïlandais se sublime, dans un mariage harmonieux de tradition et d’innovation.

Où dormir à Bangkok: les meilleurs quartiers

1. Sukhumvit, où dormir à Bangkok pour tâter à la nightlife

Sukhumvit

C’est un lieu résolument international et cosmopolite, avec ses quartiers indiens, arabes, coréens et japonais, qui ne manque pas ni d’attrait ni de charme.

Moderne et exclusif, fourmillant de boutiques, de restaurants, de bars branchés et de rooftops, il plait considérablement aux touristes, aux expats et aux habitants de la ville, bien sûr !

Sukhumvit Road, artère principale de Bangkok, est la plus longue rue de Thaïlande (elle se prolonge pour quasiment 500 km dans tout le pays) et quartier général de plusieurs ambassades.

C’est une rue apparemment sans fin, jouxtée d’immeubles et surplombée sur toute sa longueur par le Skytrain et constamment traversée, à toute heure du jour ou de la nuit, par une circulation de folie et des voitures sagement en file indienne.

Et si ses nombreuses ruelles (sois) sont pauvres en attractions touristiques traditionnelles, elles sont un hymne à la vie nocturne, y compris la plus cachée et la plus controversée (c’est ici que se trouvent les go-go bars les plus connus de Bangkok).

Vous, les diurnambules, vous ne manquerez pas:.

  • un petit ou grand tour au Kamthieng House Museum, ancienne maison et morceau de l’histoire thaïlandaise, où sont préservés les traditions du pays dans toutes leurs formes; 
  • le Musée de la Pharmacie Thaïlandaise, avec des expositions sur la médecine traditionnelle thaï d’hier à aujourd’hui ; 
  • le Centre National des Sciences pour l’éducation, un centre d’exposition avec un planétarium, un aquarium et une exposition scientifique permanente ; 
  • le parc Benjasiri, construit pour commémorer les 60 ans de la reine Sirikit (en 1992);
  • et le Benjakiti Parc, une oasis de paix et de verdure au cœur du chaos, avec une vue spectaculaire sur le skyline de la ville, un magnifique lac, une piste cyclable et une pour le jogging.

Relié à toute la ville par le Sky Train (vous irez pratiquement n’importe où, en évitant les embouteillages en taxi) et le MTR (idéal pour atteindre Chinatown et les temples en un éclair), Sukhumvit reste un lieu appréciable pour une première approche de la ville.

Il n’est peut-être pas très poétique, certes, mais très pratique pour les fous du shopping (Terminal 21 et EmQuartier, grandioses !), les noctambules (le choix est extrêmement vaste) et les gourmands (impressionnant le choix des restaurants), qui pourront même s’essayer à des cours de cuisine Thai.

L’offre hôtelière du quartier est extraordinaire et pour quasiment tous les budgets (les très serrés s’abstenir).

Hébergements recommandés à Sukhumvit

2. Pratunam, où loger à Bangkok dans un marché un plein air

Pratunam, Bangkok

Grand marché de vêtements, Pratunam regorge de magasins de mode (détail et en gros) et est un véritable paradis sur terre pour tous ceux à l’affût des bonnes affaires.

Pour une immersion dans le quotidien des habitants du quartier, un tour au marché indien de Pratunam s’impose, l’un des marchés majeurs de Bangkok et également le troisième plus grand marché de vêtements de Thaïlande. 

Ici, les visiteurs peuvent se mélanger à la vie locale, se perdre dans le labyrinthe de boutiques où se mélangent vêtements, chaussures, bijoux et accessoires à des prix très compétitifs. 

Et regarder les vendeurs travailler sur des machines à coudre pour fabriquer leurs marchandises, s’appeler d’un côté à l’autre de la rue pour un brin de causette ou se déplacer de rue en rue en transportant leurs marchandises. 

Véritable grande tranche de la vie thaïlandaise à ne pas manquer et un grand bond dans le passé assuré !

Pour les couche-tard, Talad Neon est l’un des marchés nocturnes les plus récents de Bangkok : avec de nombreux stands de nourriture qui proposent de tout, du takoyaki de poulpe géant aux aux paillettes comestibles, ce marché est le rêve des gourmands et pourquoi pas des gourmets.

Et il n’y a pas que du shopping à Pratunam. Les lieux abritent en effet de nombreuses attractions intéressantes, et notamment :

  • La Baiyoke Tower qui, avec ses 85 étages et 304 mètres de haut est non seulement l’édifice de référence du quartier, mais l’un des plus hauts de la ville . Petite cerise sur le gâteau, c’est dans ses 42 étages qui se cache l’hôtel le plus haut de tout les sud-est asiatique. 
  • Le palais Suan Pakkad, à l’origine résidence princière et aujourd’hui musée qui expose des antiquités thaïlandaises ;
  • Trimurti Shrine, réplique d’une ancienne statue d’Ayutthaya représentant trois des dieux hindous les plus puissants, Brahma, Vishnu et Shiva.

Situé entre Thanon Phayathai et Ratchathewi, animé, chaotique et parfois excessif, Pratunam est l’incontournable quartier où loger à Bangkok, pour tous les voyageurs en chasse de « good deals » (de la mode haut de gamme à l’électronique, tout y est !) et les connaisseurs du « street and finger food ». 

Il serait sage de choisir un hôtel proche des transports en commun ou proposant des services de navette / buggy vers et depuis les attractions de la ville

Le tout en plein cœur de la ville, sans se ruiner. Formidable !

Hébergements recommandés à Pratunam

3. Siam, où loger à Bangkok dans le quartier du shopping

Où loger à Bangkok

Le quartier Siam est sans aucun doute la zone commerciale la plus importante de Bangkok, abritant certains des centres commerciaux les plus célèbres et les plus importants de la ville et les boutiques des créateurs les plus prestigieux.

Siam Square, qui malgré son nom n’est pas une place dans le sens traditionnel du terme et dont les premiers bâtiments datent des années 70, est sans doute le cœur battant du quartier et s’impose comme le haut lieu du shopping et du divertissement de la ville.

Sa partie nord sert de porte d’entrée aux célèbres centres commerciaux Siam Center, Siam Discovery, MBK, et Siam Paragon. Plus à l’est, sur Rama I Road, c’est le CentralWorld qui vous accueille, le plus grand centre commercial de Thaïlande.

Vous ne trouverez peut-être pas d’autres charmes touristiques (shopping excepté) et le quartier n’est peut-être pas non plus aussi typique que bien d’autres, mais la Maison de Jim Thompson, ancien agent de la CIA qui a relancé l’industrie de la soie thaïlandaise après la Seconde Guerre mondiale, mérite un détour.

Tout comme:

  • le Bangkok Art and Culture Center, musée interactif où les visiteurs peuvent interagir avec différents types d’art, avec plus de 300 œuvres d’artistes locaux et internationaux ; 
  • le Erawan Shrine, un sanctuaire hindou qui abrite une statue de Phra Phrom, la représentation thaïlandaise du dieu hindou de la création Brahma ; 
  • le musée de cire de Madame Tussaud
  • le musée Queen Savang Vadhana, résidence de la reine Savang Vadhana de 1916 à 1955 ;
  • et le Siam Ocean World, le plus grand aquarium d’Asie du Sud-Est.

Pour vous remettre de vos émotions, le parc Lumphini vous offre quelques minutes de répit et de repos…

Des raisons particulières pour réserver l’hôtel ici ? Essentiellement deux. La première : si vous êtes un shopping addict, même en vacances, dans Siam Square les malls ne manquent pas.

La seconde : l’accessibilité, avec la gare BTS/Skytrain (en plein Siam Square), véritable hub des transports urbains de la ville.

Hébergements recommandés à Bangkok à Siam

4. Silom, où dormir à Bangkok dans un quartier d’affaires

Silom, Bangkok

De terre agricole avec rizières, vergers et moulins à vent traversés par des canaux, à haut quartier de la finance, la transformation a été presque fulgurante. 

Disparus les champs et les canaux, métamorphosés en rues goudronnées sillonnées par gratte-ciel, institutions bancaires, lignes de métro, autoroutes surélevées et Skytrain. 

Un panorama imprégné de verre et de béton, à l’ambiance de la grande ville, mais également vivace et bien moins aseptique que d’autres.

C’est ici, entre Sathorn et Silom Road, que s’élève le King Power Mahanakhon, l’un des gratte-ciel les plus hauts et les plus éclatants de Bangkok, avec son observatoire panoramique suspendu dans le vide.

A ne pas manquer la 338 Oida Gallery, l’une des plus importantes galeries d’art contemporain de Thaïlande, avec des œuvres des artistes thaïlandais les plus acclamés au niveau international.

Et si pendant la journée Silom est le centre d’affaires de Bangkok, fréquenté majoritairement par des cols blancs, dès l’arrivée de la nuit les lieux changent et deviennent plus trépidants, avec bars, clubs, marchés et sky bars extraordinaires, ouverts jusqu’au petit jour. 

Et Pat Pong, le quartier le plus chaud de la ville, est ici, avec ses clubs et son marché nocturne au beau milieu de la rue.

Il y a trois avantages à dormir à Silom. Le premier est la grande offre d’hôtels, des 3 aux 5 étoiles avec un excellent rapport qualité-prix. Le second est le Skytrain qui traverse littéralement le quartier d’une part à l’autre et permet de se déplacer rapidement. 

Le troisième est l’emplacement, pratique à la fois pour visiter les temples, Chinatown, le centre historique de la ville, le Palais Royal et autres monuments dignes d’intérêt.

Hébergements recommandés à Silom

A lire également: Où séjourner à Phuket, Où séjourner à Koh Phangan, où séjourner à Koh Samui, où séjourner à Chiang Mai

5. Bangkok Riverside, où loger à Bangkok où coule la rivière

Les meilleurs quartiers où dormir à Bangkok

Sans l’ombre d’un doute, la zone le long de la rivière Chao Phraya est l’endroit le plus pittoresque et le plus agréable de tout Bangkok.

Mais il y a un et un seul endroit qui, plus que tous les autres, peut être défini comme le véritable Bangkok Riverside. Il correspond au rare kilomètre et demi de la rivière immédiatement au nord du pont Sathorn jusqu’au début du virage de Chinatown.

Et c’est un endroit magnifique, de loin l’endroit le plus percutant et le plus spectaculaire de tout Bangkok.

C’est dans ce tronçon de la rivière, sur les deux rives du Chao Phraya, que se dressent de hauts gratte-ciel et d’imposants immeubles rapprochés, occupés par des hôtels de luxe et des condominiums résidentiels exclusifs. 

Plus bas se trouvent certaines des résidences coloniales les plus fascinantes de la ville, aujourd’hui l’objet de récupération et de restauration.

Le Riverside est idéal pour les couples, les familles ou simplement pour ceux qui veulent être proches du quartier des monuments historiques et profiter de la vue sur le fleuve. 

Mais seulement si le budget le permet, car la plupart des hôtels Riverside sont classée cinq étoiles.

Séjourner dans cette région, c’est pouvoir profiter de magnifiques couchers de soleil, sublimés par les formes délicates et sinueuses des toits des temples et des bâtiments historiques de la ville.

Ce quartier est bien relié aux sites d’intérêt (Wat Pho, Wat Arun et le Grand Palais), avec les trois jetées de Sathorn (Central) Pier, Oriental Pier et Si Phraya Pier desservies par les bateaux publics très bon marché : une petite balade sur le fleuve ne se refuse jamais.

Hébergements recommandés à Bangkok Riverside

6. Rattanakosin, où loger un Bangkok pour un plongeon dans la Old Bangkok

Où dormir à la vieille ville de Bangkok

Elle s’appelle l’île de Rattanakosin car elle est bordée par la rivière Chao Phraya à l’ouest et plusieurs canaux à l’est, mais peu importe de quel côté vous la regarderez, jamais vous ne diriez qu’elle ressemble à une île.

Fondée en 1782, ancienne ville fortifiée, maintenant cœur historique de Bangkok et de toute la Thaïlande, elle abrite les principales beautés de la Cité des Anges et les temples les plus importants.

Une visite de Bangkok ne peut pas se concevoir sans un passage, obligé, au Wat Phra Kaew ou Temple du Bouddha d’émeraude, le temple le plus sacré de tout le pays, qui conserve en son intérieur le Phra Kaew Morakot, une statue du Bouddha sculptée dans un seul bloc de jade, d’environ 70 cm de haut, placée sur un autel doré de 11 mètres de haut.

Juste à côté se trouve le temple Wat Pho, le plus grand et le plus ancien temple de Bangkok, antérieur à la fondation de la capitale. 

Populairement connu sous le nom de Temple du Bouddha couché, il abrite la plus grande statue du Bouddha couché au monde, ainsi que plus d’un millier de ses images.

Les temples de Wat Saket et le Golden Mount, construits sur une colline artificielle et bénéficiant d’une belle vue sur la ville sont aussi remarquables.

Une note de mérite pour Le Grand Palais, qui n’est pas seulement la résidence et le principal symbole architectural de la famille royale thaïlandaise, mais accueille également le siège administratif du gouvernement, les réceptions d’État et, cela va sans dire, les cérémonies royales.

Jusqu’à il y a quelques années, un séjour dans cette partie de Bangkok n’était probablement pas envisageable : c’était une zone plutôt endormie où, à part les magnifiques temples, il était très ardu de trouver où dîner ou boire un verre. 

Au fil du temps Rattanakosin a évolué, pour devenir aujourd’hui l’un des nouveaux quartiers émergents de Bangkok.

C’est ici, à deux pas du Grand Palais et immédiatement derrière le magnifique Wat Pho, que se sont ouverts ces dernières années des hôtels de charme, des restaurants et autres adresses séduisantes, aux ambiances rappelant la Thaïlande d’autrefois.

Le petit bémol, malgré sa localisation : le BTS ou le MRT ne desservent pas le quartier

La station la plus proche est Hua Lamphong, à au moins 40 minutes de Wat Pho. Pour vous déplacer, les tuk tuk, le bus et les taxis sont là pour vous servir. Ou la marche, pour les plus courageux !

Hébergements recommandés à Rattanakosin

7. Khao San Road, où dormir à Bangkok pour les backpackers

Loger à Khao San Road

Au nord du centre historique (à une distance d’environ 1,5 km) se trouve Khao San, l’un des plus anciens quartiers de Bangkok.

Khao San road est le rendez-vous par excellence des jeunes voyageurs, des amateurs de happys hours et de ceux qui veulent faire la fête tout le long de la nuit, à l’occidentale et à moindre frais. 

A visiter:

  • le Monument de la Démocratie, construit pour commémorer le coup d’État militaire qui conduit à la première constitution démocratique du pays en 1932 ; 
  • le Mémorial du 14 octobre, érigé en souvenir du 14 octobre 1973, lorsque des millions de manifestants s’opposèrent à la dictature militaire ; 
  • le fort de Phra Sumen, l’une des deux tours de l’enceinte historique de la ville, construit en 1783 sous le règne du roi Rama Ier pour protéger la ville d’éventuelles invasions navales étrangères ; 
  • le Parc Santichaiprakarn, un petit joli parc avec de superbes vues sur la rivière Chao Phraya ;
  • le pont moderne Rama VIII ;
  • et Wat Bowonniwet, l’un des temples les plus importants de Bangkok.

Rue relativement petite, elle recèle des dizaines de maisons d’hôtes et d’hôtels économiques, parfois rénovés. Cela se traduit en un hébergement, des divertissements et une atmosphère de qualité généralement inférieure par rapport aux autres quartiers de Bangkok. 

Si vous n’aimez pas la musique à plein décibels, si vous êtes romantique, si vous voyagez en famille ou si vous êtes senior, il est fortement déconseillé de poser vos valises ici. Mais si votre côté routard se fait sentir, alors vous avez trouvé votre Mecque.

Hébergements recommandés à Khao San Road

8. Chinatown, où dormir à Bangkok dans un lieu insolite

Chinatown Bangkok

L’histoire de ce quartier est assez étonnante : de centre clandestin pour jouer et fumer de l’opium (jusqu’à la fin des années 1800), il est devenu actuellement le cœur de la communauté chinoise, l’un des plus importants et les plus colorés du monde.

Quartier emblématique de Bangkok, c’est une étape obligatoire lors de votre itinéraire de visite, un endroit où marchés, orfèvres, boutiques de curiosité ou de bric-à-brac, temples (ici se trouve celui de Wat Traimit, maison du Bouddha d’or) et restaurants chinois (à la cuisine excellente) se côtoient en parfait harmonie.

C’est le Marché de Sampeng, l’un des marchés de rue les plus labyrinthiques, pittoresques et colorés de Bangkok, qui s’impose et impose un court chapitre à part pour lui tout seul.

Il se développe le long d’un soi entre des bâtiments anciens au cœur du quartier : si toutes sortes d’objets y sont vendus, ne vous attendez pas à y trouver des souvenirs banals (ou souvenirs du tout). Il s’agit essentiellement d’un marché populaire, apanage de la communauté locale.

Séjourner à Bangkok à Chinatown est un choix un peu atypique et si le quartier est animé et chaotique, il est caractéristique et absolument pas banal.

Si vous recherchez l’Asie d’antan, les vieilles enseignes lumineuses, les ruelles sombres pleines d’animation, les décorations typiques de portes et fenêtres en bois qui, au coucher du soleil, illuminées par les lampes traditionnelles, sont du plus bel effet, Chinatown, avec son atmosphère un peu mystérieuse, est « the place to stay ».

Si vous êtes passionné de cuisine et que vous aimez particulièrement la cuisine chinoise, vous apprécierez certainement ce quartier, où vous trouverez un incroyable street food, des marchés et pléthore de petits et grands restaurants.

Les hôtels ont un bon rapport qualité-prix et vous trouverez quelques hôtels de charme, confortablement nichés dans des bâtiments anciens totalement rénovés.

Côté transports, la toute nouvelle station de métro Wat Mangkon (inaugurée le 29 juillet 2019) se trouve à moins de 300 mètres de la plupart des hôtels du quartier, tandis qu’une promenade de dix à quinze minutes sépare les hôtels de Chinatown de la station de métro et de la gare Hua Lamphong.

Un point d’attention : ne vous attendez pas à trouver de l’élégance et de la sophistication, ni une vie nocturne particulièrement intéressante.

Hébergements recommandés à Bangkok à Chinatown

9. Thonburi, où loger à Bangkok dans un cadre authentique

Thonburi

Nous voici sur la rive droite, à l’ouest du fleuve Chao Phraya, dans un quartier qui a su conserver une touche d’authenticité toute particulière (la plupart des attractions de la ville se trouvent de l’autre côté de la rivière)

Les maisons basses traditionnelles, les airs de quiétude et les multiples cafés et restaurants de cuisine faites « maison », rendent ces lieux très agréables à explorer.

Sans oublier Indy, le marché nocturne et l’un des incontournables de la ville pour la qualité de sa nourriture.

Si les activités dites « touristiques » ne sont pas le must de Thonburi, il existe pourtant un site à voir absolument : l’instagrammable, facebookable, iconique Wat Arun (le temple de l´aube) et son magnifique prang principal, le Phra Prang Wat Arun.

A noter que ce temple a hébergé, pendant un temps, l’aussi célèbre statue du Bouddha d’émeraude, aujourd’hui au Grand Palais.

A la recherche d’un coin authentique, hors de la horde de touristes ? Thonburi est fait pour vous.

Non seulement il est relié par le Skytrain, mais atteindre l’autre rive de la rivière à pied est vraiment un jeu d’enfant.

Hébergements recommandés à Thonburi

10. Dusit, où dormir à Bangkok dans un environnement royal

Dusit

Palais d’une élégance extrême, jardins luxuriants et larges boulevards : nous sommes à Dusit, le centre politique et le cœur administratif de la ville (et de la Thaïlande).

Siège du parlement et du gouvernement thaïlandais, il est aussi connu comme le quartier royal, berceau des rois Rama V, Rama IX et Rama X.

La Place Royale, au centre de laquelle se dresse le monument équestre du roi Rama V (fondateur de Dusit à la fin du XIXe siècle) est le symbole du quartier.

Tout comme l’est le palais Dusit, un complexe de palais et de résidences royales au sud du quartier, construit par le roi Rama V, qui fut aussi le premier monarque thaïlandais à visiter l’Europe.

La structure principale est constituée par le manoir Vimanmek, la plus grande résidence en bois de teck au monde.

Près du palais se trouvent l’Assemblée nationale, un bâtiment moderne qui abrite le parlement du pays ; la Maison du Gouvernement, de style gothique vénitien, qui est principalement utilisée pour les cérémonies d’État et ne peut être visitée qu’une fois par an et le palais Chitralada.

A ne pas manquer:

  • le temple Wat Benchamabophit, construit sous le règne du roi Rama V et caractérisé par des éléments architecturaux de style européen ; 
  • le Wat Intharawihan, reputé pour son Bouddha debout ou Big Buddha, une statue de 32 mètres de haut et recouverte de 24 000 mosaïques dorées d’Italie ; 
  • le musée de la Banque de Thaïlande, qui accueille une exposition sur l’histoire de la monnaie thaïlandaise et les 60 ans d’histoire bancaire ; 
  • le musée de l’horlogerie ancienne, une maison en brique à deux étages construite par le roi Rama V en l’honneur de sa sœur et le musée de la soie, installé dans une résidence royale construite par Rama V pour une autre de ses sœurs ;
  • le parc Suan Amporn ;
  • le zoo ;
  • la bibliothèque nationale ;
  • le palais Chan Kasem (actuellement siège du ministère de l’Éducation) ;
  • le palais Suan Sunandha (siège de l’université Suan Sunandha Rajabhat) ; 
  • la salle du trône Ananta Samakhom (qui rappelle fortement la Renaissance italienne), 
  • et la Villa Amphorn Satharn.

Dusit est un excellent quartier où dormir à Bangkok pour les familles.

Hébergements recommandés à Bangkok à Dusit

11. Thong Lor, où loger à Bangkok pour les babacool

Où séjourner à Bangkok

Les expats affectionnent tous particulièrement ce quartier dynamique et résidentiel, proche du centre, avec ses prestigieuses écoles, ses centres commerciaux, ses boutiques haut de gamme aux dernières tendances et ses terrasses où pouvoir se poser pour un moment de détente.

Il s’agit d’un quartier branché et trendy, qui attire les artistes du monde entier grâce à son ambiance bohème.

Les choses à voir et à faire sont en bon nombre : 

  • admirer le temple Wat That, hors des sentiers battus, avec sa statue de Bouddha, dans la position du lotus, magnifiquement conçue ; 
  • faire une incursion au W Street Market, le marché nocturne du quartier ; 
  • faire des emplettes dans les magasins d’occasion du pittoresque Thonglor Art Village ;
  • ou s’arrêter dans l’un des nombreux karaokés pour pousser la chansonnette. 

Une immersion totale dans la vie des locaux, 100% thaï garanti.

Avec ses restaurants bien chers, ses bars chics et ses discothèques hors de prix, Thong Lor est le quartier unique si vous êtes à la chasse de quelque chose de vraiment exclusif. 

L’audience y est assez hétéroclite, composée d’étrangers et de locaux, avec l’argent comme trait d’union.

Le quartier est donc destiné à une clientèle plutôt aisée, mais les bons deals ne manquent pas, l’offre hôtelière étant fort appréciable, allant des hôtels 5 étoiles aux hôtels de charme, en passant par Airbnb

Bien relié au reste de la ville, avec les stations de métro et le Skytrain qui vous amènent en un clin d’œil jusqu’au centre ville (10 minutes, pas plus).

Hébergements recommandés à Thong Lor

12. Aéroport Suvarnabhumi, où dormir à Bangkok pour les départs au petit matin

Suvarnabhumi

Si votre vol de Suvarnabhumi BKK est très matinal, deux sont les options qui se présentent à vous : soit vous choisissez un quartier relié par l’Airport Rail Link (comptez environ 20 minutes de trajet), soit vous dormez à proximité immédiate de l’aéroport.

Et cette dernière option dépend à son tour de deux facteurs : votre envie de profiter d’une (dernière) nuit en ville et l’heure de départ de votre avion.

On peut vous conseiller l’agréable quartier de Phayathai, qui avec ses trains tous proches, vous permet de rejoindre l’aéroport sans stress ou près des stations de Ratchaprarop et Makkasan, plus périphériques et moins attrayantes.

Hébergements recommandés à Suvarnabhumi

Photos: Shutterstock

Laisser un commentaire