Où dormir à Paros ? dans quelle ville se loger à Paros ?

Où dormir à Paros

Vous cherchez l’endroit idéal pour dormir à Paros ? Pour trouver le lieu qui conviendra le mieux à votre séjour, découvrez vite notre liste des villages où loger à Paros, avec leurs avantages et leurs inconvénients

L’île de Paros est une belle destination pour s’imprégner de la culture grecque, pour combiner villages cycladiques typiques et plages de rêve et pour découvrir un patrimoine historique intéressant.

D’une superficie d’environ 195 km², Paros est la troisième plus grande île de l’archipel grec des Cyclades. Facile d’accès grâce à sa position centrale, elle constitue un important carrefour maritime. 

Très bien desservie par les bateaux, on peut également s’y rendre par avion depuis l’aéroport d’Athènes. 

En pleine saison estivale, la population est démultipliée. Il faut dire que l’île s’est bien développée en matière de tourisme. Les vacanciers bénéficient donc d’un grand choix d’hôtels et les prix restent assez doux

Pour les budgets limités, il est ainsi plus facile de se loger à Paros plutôt que chez ses voisines Santorin ou Mykonos. 

Bien que moins fêtarde que ces dernières, Paros est tout de même une île vivante, qui sait combler ceux en quête d’animation.

Entre les visites des jolis villages traditionnels blanc et bleu, les restaurants grecs et leur délicieuse cuisine, les plages de sable blond pour lézarder au soleil, les baignades dans les eaux cristallines de la mer Égée et les randonnées à faire, l’île de Paros offre de quoi passer d’agréables vacances en famille, en couple ou entre amis. 

En plus, chaque ville vous plonge dans une ambiance différente, de quoi satisfaire tous les visiteurs qui souhaitent dormir à Paros. Sachez toutefois qu’il est préférable de louer une voiture pour pouvoir visiter librement tous les recoins de l’île.

Les meilleures villes où dormir à Hvar

1. Parikia

À l’est de l’île, Parikia est le principal port de départ et d’arrivée des ferrys. C’est aussi la capitale de Paros et les hôtels y sont donc nombreux, tout comme les touristes qui débarquent en masse par bateau.

Ici, vous trouverez tout facilement : restaurants, bars, boutiques, plages, musées, marché, etc.

Mais une fois que l’on s’éloigne du port et de son agitation, Paros vous dévoile ses charmes. La vieille ville est pittoresque avec ses ruelles pavées étroites dans lesquelles on se perd comme dans un labyrinthe. 

Ses maisons présentent une architecture typique de la Grèce : toits plats, murs blanchis à la chaux et recouverts de bougainvilliers fuchsias, offrant des petits coins d’ombre pour se reposer, portes, fenêtres et balcons peints en un bleu qui s’accorde parfaitement à celui de la mer et du ciel.

Village incontournable de l’île, Parikia accueille plusieurs points d’intérêt :

  • La magnifique basilique de la Panaghia Katapoliani (ou basilique de la Panagia Ekatontapyliani) domine la ville. Ce monument byzantin unique fut construit au IVe siècle, ce qui en fait l’une des plus anciennes églises de la Grèce. Son nom signifie « la Vierge aux cent portes ». Plusieurs légendes courent sur cette basilique ; l’une d’elles raconte que ce bâtiment aurait seulement quatre-vingt-dix-neuf portes visibles et que la centième ne s’ouvrirait que lorsque les Grecs auront reconquis Constantinople ;
  • le musée byzantin, installé sur le site de la basilique aux cent portes. Il héberge une collection d’icônes rares qui datent du XVIIe et XVIIIe siècle ainsi que des objets précieux ecclésiastiques de l’époque post-byzantine ;
  • le Kastro, un vieux château vénitien bâti au XIIIe siècle à partir d’anciens éléments architecturaux, notamment des colonnes de temples antiques ;
  • la nécropole antique, située sur le front de mer. Des fouilles y ont été menées en 1983, ce qui a permis de découvrir des tombes datant d’entre le VIIIe et le IIIe siècle av. J.-C. On y rencontre ainsi différents piédestaux et de grandes stèles en marbre ;
  • le musée archéologique, qui accueille des vestiges découverts sur l’île de Paros, des statues, des idoles des Cyclades… Parmi les trésors, la « Grosse dame de Saliagos », sculptée en l’an 5 000 av. J.-C., est connue pour être la plus ancienne idole cycladique.

C’est également depuis Parikia que vous pourrez rejoindre la plage de Livadia. Vous y croiserez probablement de nombreux autres touristes, car c’est la plage la plus accessible et il est possible de s’y rendre à pied. En partant du port, il vous faudra compter 15 minutes de marche en direction du nord.

Si vous n’avez pas de voiture, vous pourrez tout de même vous éloigner davantage afin de visiter l’île en vous rendant à la gare routière de Parikia. Selon la saison, les bus sont plus ou moins fréquents. 

Bien sûr, c’est en été que le réseau de transport est le plus développé ; plusieurs bus desservent les autres villages tels que Naoussa.

Si vous recherchez une ville animée, proche du port pour pouvoir poser vos valises tout de suite après votre arrivée ou encore pour partir en excursion en bateau, Parikia est idéale. 

Vous y trouverez toutes sortes d’hébergements, allant des petits hôtels aux hôtels de luxe, en passant par les locations d’appartements.

2. Naoussa

À dix kilomètres de la capitale en direction du nord, Naoussa représente le deuxième plus grand village de l’île. Il est un mélange entre petit village de pêcheurs authentique (l’un des plus jolis en Grèce) et station balnéaire chic

En effet, le tourisme de masse a peu à peu transformé les lieux : très bons restaurants, bars branchés et beaux hôtels se sont installés sur les quais du port de pêche. C’est également dans ce village qu’il faut se rendre si vous aimez faire les boutiques.

Naoussa est construit en amphithéâtre. Entre ses murs d’un blanc éclatant, ses dégradés de bleu et son église qui domine le village du haut de la colline, on lui trouve un charme fou ! 

Déambulez dans ses ruelles, de préférence au petit matin, pour éviter la foule. Sur le port, vous rencontrerez des pêcheurs qui réparent leur filet et des poulpes frais qui sèchent au soleil. 

À l’extrémité, vous pourrez remarquer les ruines d’une forteresse vénitienne du XVe siècle, témoignant de l’histoire de l’île.

Le soir, les touristes remplissent les terrasses du minuscule port et l’ambiance n’est plus la même. N’hésitez pas à vous installer, vous aussi, sur une chaise en paille dans l’une des tavernes afin de déguster un délicieux plat grec et de profiter de la vue sur la mer et les bateaux.

Pour ceux qui veulent faire la fête, on trouve aussi plusieurs bars et boîtes de nuit de ce côté de l’île.

Proche des plages, le village est également le paradis des kitesurfers et de tous ceux souhaitant s’essayer aux sports de voile

Mais si vous préférez simplement faire bronzette au soleil, vous baigner dans une eau turquoise ou prendre l’apéro face au coucher du soleil, Naoussa est aussi faite pour vous. 

Vous pourrez par exemple accéder à la plage de Kolymbithres en bateau, en voiture ou en bus, qui est certainement la plage la plus célèbre de Paros. 

Car en plus de son eau cristalline et peu profonde, on y trouve d’énormes rochers aux formes étranges. Ce sont en fait des blocs de granit que la mer et le vent ont « sculptés » avec le temps.

Concernant les hébergements, beaucoup de choix s’offrent à vous. Il y en a pour tous les goûts et budgets. Toutefois, le village étant très fréquenté, les établissements en profitent pour augmenter leurs prix, surtout en été. 

Mais si votre porte-monnaie vous le permet, sachez que Naoussa accueille plusieurs hôtels parmi les plus beaux de l’île.

3. Piso Livadi

Descendons vers le sud-est pour atterrir à Piso Livadi, troisième station balnéaire de l’île. Ce village est donc entouré de splendides plages, aux eaux limpides et au sable chaud et fin

Assez fréquenté, il reste tout de même beaucoup plus calme que le nord de Paros. L’ambiance y est familiale, bien différente de Naoussa ou Parikia.

N’hésitez pas à y faire un tour durant votre séjour sur l’île. Son petit port est vraiment charmant et l’on y trouve de très bons restaurants, qui proposent notamment des poissons grillés fraîchement pêchés.

Pour dormir à Paros en famille, loin de la foule de touristes, Piso Livadi est le lieu idéal. Village tranquille, il est également plus facile d’entrer en contact avec les locaux ici.

4. Lefkès

Au centre de l’île, à mi-chemin entre Parikia et Piso Livadi, découvrez le fabuleux village de Lefkès. On s’éloigne de la mer pour entrer dans les montagnes grecques

Les premiers habitants s’étaient réfugiés ici, sur les versants du mont Aghion Pandon (le plus haut sommet de Paros), à quelque 200 mètres d’altitude, pour se protéger des pirates. Ils ont ainsi construit ce village sous la forme d’un amphithéâtre.

Baladez-vous tranquillement dans les ruelles blanches et pavées. Vous y verrez d’anciennes buanderies, encore utilisées par les ménagères, des bancs de pierre, des fleurs, des tavernes, des cafés, des magasins, une école, la Maison de la littérature… 

On y trouve également quelques sites intéressants :

  • l’église d’Agia Triada (Sainte-Trinité), située en bas du village, est à ne pas manquer ! Après celle aux cent portes, c’est la deuxième plus grande église de l’île. Fondée en 1830, elle est aujourd’hui classée « monument historique » par le ministère grec de la Culture. De part et d’autre du portail central, on y observe deux imposants clochers en marbre blanc ;
  • l’église de Sainte-Catherine date, quant à elle, de 1726. Située dans la partie haute du village, elle présente un impressionnant clocher à double arceau ;
  • Le musée de la Culture Populaire de l’Égée expose une collection d’objets de la vie quotidienne, de roches, de poteries, de meubles, etc.

Enfin, les promeneurs seront ravis puisque, depuis ce village, plusieurs randonnées sont accessibles. La plus populaire est celle du sentier byzantin, qui relie Lefkés à Prodromos en une heure environ.

Si vous souhaitez dormir à Paros dans ce petit village pittoresque, pensez à réserver avant, car il attire beaucoup de visiteurs pendant l’été et le nombre d’hébergements y est limité. 

Mieux vaut également louer un véhicule si vous faites le choix de vous loger dans cette zone reculée.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir en Milosoù dormir à Mykonosoù dormir à Naxosoù dormir à Santorinoù dormir à Rhodes

5. Parasporos Beach

À trois kilomètres au sud de la capitale se trouve la fameuse plage de Parasporos, nichée dans une baie. On y accède facilement, que ce soit en voiture, en bus ou en deux roues. 

Très prisée des touristes, elle attire également les Pariens (habitants de Paros) qui l’apprécient autant pour se baigner que pour bronzer, ou encore pour pratiquer des sports nautiques.

Tout est là pour vous faire passer un moment idyllique : sable fin, eau d’un splendide bleu, parasols et transats, douches publiques, terrains de beach-volley, bars et tavernes… Il y a de quoi satisfaire tout le monde ! 

Pour les pieds sensibles, pensez tout de même à prendre des chaussures de plage, car il y a quelques mètres de cailloux avant de rentrer dans l’eau. 

Quant à ceux qui aiment les vagues, ils seront servis les jours de vent. Le soir, profitez du magnifique coucher de soleil autour d’un verre ou d’un dîner.

Aux alentours, quelques hôtels vous permettent de dormir à Paros en bord de mer. Vous ne serez pas loin de l’animation de Parikia, tout en restant au calme.

6. Aliki

À la pointe sud de Paros, Aliki est un ravissant village de pêcheurs. Son nom lui vient du marais salant situé à sa lisière et qui se dit « alykés » en grec. 

Vous y trouverez un grand nombre de bars ainsi que de belles tavernes pour manger du poisson frais ou pour goûter au traditionnel « gouna », du maquereau séché au soleil et grillé. Non loin d’ici est installé l’aéroport de Paros.

Pour une visite culturelle, rendez-vous au musée Skorpios, un peu avant l’entrée du village. Ce musée d’art folklorique des Cyclades abrite les œuvres de Benetos Skiadas. Découvrez les superbes maquettes d’embarcations de ce marin bricoleur. 

Les miniatures des bateaux historiques sont exceptionnelles ! L’artiste autodidacte a d’ailleurs été primé lors de compétitions auxquelles il a participé. 

Vous pourrez peut-être même le rencontrer dans son jardin orné de modèles réduits du patrimoine cycladique, réalisés par ses soins.

Près du petit port, Aliki possède l’une des plus belles plages de Paros : Piso Aliki. Ici, ce sont des cailloux blancs et des tamaris (petits arbres) qui habillent la plage et l’eau cristalline est parfaite pour une baignade.

Aliki convient tout à fait pour se loger à Paros durant des vacances en famille, notamment avec de jeunes enfants. Ce petit village concentre de nombreux hôtels dans une ambiance décontractée et familiale

Le plus pratique est de trouver un hébergement juste au nord de la plage, derrière le port. De là, vous serez à quelques minutes à pied de toutes les commodités (parking, plage, tavernes…).

7. Chrissi Akti (Golden Beach)

Au sud de Piso Livadi, Golden Beach, appelée « Chrissi Akti » en grec, est une plage très tendance. Elle est nommée ainsi car elle donne l’impression que son sable fin brille au soleil tel de l’or. 

Avec ses 700 mètres de longueur, elle est l’une des plus grandes plages de Paros. Très fréquentée, elle a su rester authentique malgré l’installation de quelques structures touristiques (restaurants, bars de plage huppés, transats…). 

Elle permet également de faire de la planche à voile (les championnats internationaux s’y déroulent), du funboard et des sorties plongée.

Si vous recherchez un lieu branché pour dormir à Paros, vous pourrez alors poser vos valises dans l’un des hôtels de Chrissi Akti.

8. Antiparos

Antiparos est la petite sœur de Paros. Elle se situe juste en face de cette dernière, côté sud-ouest, avec une superficie d’environ 35 km². Pour s’y rendre, il est possible de prendre le ferry depuis le village de Pounta

Vous pourrez même embarquer avec votre voiture de location. Les trajets sont fréquents et ne durent que 10 minutes. 

Autre option, mais généralement seulement de Pacques à octobre : prendre un petit bateau depuis Parikia. Par contre, les véhicules n’y sont pas autorisés et la traversée est plus longue (environ 30 minutes).

Vous débarquez ensuite dans le village principal de l’île, Antiparos, où boutiques, restaurants et bars vous attendent le long du front de mer. Puis, flânez au gré de vos envies dans les ruelles blanches où le temps semble s’être arrêté. 

Ressentez toute l’authenticité des Cyclades. Naviguez entre le calme des placettes et l’animation de la rue principale, entre les somptueuses couleurs des bougainvilliers et les douces odeurs de cuisine méditerranéenne qui émanent des tavernes. 

Faites une pause sous l’arbre centenaire du village. Les échoppes de souvenirs et vêtements vous accueillent également avec plaisir, sauf à l’heure de la sieste, qui est sacrée !

En remontant la rue principale, vous atteignez le Kastro, une fortification vénitienne construite au XVe siècle, dans le but de résister aux attaques des pirates.

Amateurs de vie nocturne, n’ayez crainte ! Bien qu’Antiparos soit une île assez calme, vous pourrez profiter d’une ambiance festive dans les bars et clubs le soir venu.

Le reste de l’île est bien moins fréquenté. Pour vous éloigner du village-capitale, vous pouvez prendre le bus, ou encore louer une voiture, un scooter ou un vélo. 

Vous trouverez alors de superbes plages aux eaux transparentes et au sable jaune telles que celles d’Agios Georgios, de Livadi, de Glyfa ou de Soros

Certaines proposent des activités nautiques : paddle, wakeboard, plongée sous-marine… Il est d’ailleurs possible de passer votre baptême de plongée ici, si vous n’en avez jamais fait auparavant.

Ne manquez pas la grotte d’Antiparos, à 10 kilomètres du port. Elle est très célèbre en Grèce. Vous pourrez y observer d’innombrables stalagmites et stalactites, ainsi que des inscriptions laissées par des visiteurs au XVIIIe siècle et durant la Seconde Guerre mondiale. À l’entrée de la grotte, une petite église renforce le charme de ces lieux.

Au bout d’Antiparos, à Agios Georgios, il est possible de faire une mini-croisière afin de visiter le site archéologique de l’île de Despotiko.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de quoi s’ennuyer à Antiparos, et ce, malgré sa petite taille. 

Si vous souhaitez loger sur cette île afin d’être plus au calme que chez sa grande sœur, les hôtels proposent des chambres à louer dans la plupart des villages, le long de la côte. Pensez également aux locations Airbnb, notamment vers le port de débarquement.

Laisser un commentaire