Où dormir à Cinque Terre ? dans quelle ville se loger à Cinque Terre

Où dormir à Cinque Terre

Où dormir à Cinque Terre ? Pour un séjour estival ou durant les longs mois d’hiver, le temps d’une escapade à deux ou accompagné de toute la famille, découvrez les meilleurs endroits où loger à Cinque Terre.

Classés au patrimoine mondial de l’Unesco, les Cinque Terre sont composées des cinq villages pittoresques que sont Monterosso, Manarola, Corniglia, Vernazza et Riomaggiore. 

Le long de la Riviera italienne, ces bourgs ligures typiques flanquent les falaises escarpées de leurs maisonnettes multicolores au cœur d’une forêt méditerranéenne de pins. 

Anciens ports de pêcheurs sis au-dessus de criques turquoise, ces sites ont su garder l’âme authentique de l’Italie d’antan, notamment en raison de leur difficulté d’accès et ce, malgré une liaison ferroviaire ouverte au début du XXe siècle. 

Les meilleures villes où dormir à Cinque Terre

1. La Spezia

Entre Gênes et Pise, La Spezia est située au nord de la mer Tyrrhénienne, au creux d’un arc côtier qui explique son passé de port marchand.

Bien desservie par le train ou la route, elle est généralement choisie comme point de départ pour les visites des autres villages de la région. En effet, dormir à Cinque Terre à La Spezia, c’est s’assurer de pouvoir gagner facilement les différentes localités en une heure maximum. 

Bien pratique pour les familles qui n’auront pas à déménager chaque soir l’ensemble de leurs bagages. Plus qu’un simple gîte étape, La Spezia constitue en elle-même une bonne idée de séjour par les multiples opportunités de visites qu’elle propose.

Entre les oliviers des Apennins, cette ancienne base militaire de l’armée sarde a troqué son Arsenal contre un tourisme littoral majoritairement concentré le long du golfe des poètes. 

Avec son port, son jardin botanique et ses villas art déco encadrées de palmiers et de magnolias en fleurs, La Spezia peut se découvrir à pied le temps d’une promenade jusqu’au centre-ville. 

Tout au fil de vos déambulations, ne manquez pas la visite des différents édifices religieux : depuis la plus ancienne église, l’Abbaziale di Santa Maria Assunta, datant du XVème siècle et recélant un couronnement de la vierge exécuté par un maître céramiste de l’époque jusqu’à la plus moderne, la futuriste Cattedrale di Cristo Re terminée dans les années 70. 

Avant d’aller déguster une Mescia – soupe typique de la région mêlant pois chiches, épeautre et haricots- ou de grignoter un encas au marché couvert de Piazza Cavour, les amateurs d’architecture apprécieront le bâtiment postal ou le Palais Maggiani du début du XXème siècle.

N’oubliez pas de faire un tour au Castello San Giorgio (ne serait-ce que pour apprécier la vue imprenable sur La Spezia, juste récompense d’une ascension d’un nombre conséquent de marchés) ou au musée Amedeo Lia, célèbre pour ses toiles de la Renaissance.

2. Riomaggiore

Tout au bout du sentier dell’amore culminant la mer se trouve Riomaggiore, un village d’anciens pêcheurs fondé au VIIIème siècle par des immigrés grecs cherchant à se soustraire aux persécutions de Leone III Isaurico. 

Il constitue un endroit intéressant pour loger à Cinque Terre car il est sans nul doute le plus bariolé de tous les villages de la côte. 

Sis à l’est, entre Manarola et La Spezia, il se divise en trois parties : la gare, le vieux centre historique datant du XIIIème siècle et la plage de galets. Il est surplombé par le sanctuaire de Montenero, dédié à la Madone.

Riomaggiore se prête bien aux promenades et aux randonnées, accessibles pour toute la famille. Les édifices religieux agrémenteront ce circuit avec notamment la visite de la Basilique de San Giovanni Battista datant du XIVeme siècle et rebâtie à l’époque romantique. 

On peut y admirer des pièces religieuses comme la peinture de Fiasella, « Il Sermone di Giovanni Battista », ou un autel de marbre médiéval ainsi qu’un vieil orgue du XIXème siècle. 

Sur le chemin, ne manquez pas l’autre pièce du patrimoine architectural des lieux qu’est l’église de Santa Maria Assunta, petit chef-d’œuvre de la Renaissance, avec son triptyque et sa statue en bois de la vierge. 

Les amateurs de vieilles pierres pourront pousser jusqu’au château, forteresse initialement conçue pour parer les invasions barbares, qui offre une vue imprenable sur le sentier Azzurro.

Dormir à Cinque Terre vous permettra de profiter pleinement des activités de plein air en parcourant les sentiers de randonnée partant de Riomaggiore. 

La via dell’Amore, reliant le village à Manarola est facilement accessible : long de 900 mètres, il peut être réalisé avec des enfants en bas âge tout comme l’Anneau de Riomaggiore, avec ses 3km et sa durée d’une heure et demie environ. 

Les plus aguerris tenteront le sentier de 12 km menant à Portovenere

En redescendant, pourquoi ne pas profiter d’une pause sucrée pour goûter au Castagnaccio – la spécialité locale – à savoir une tarte à la farine de châtaigne pour recharger les batteries ?


3. Monterosso al Mare

Il est indéniablement le plus grand de tous les villages des Cinque Terre et donc, logiquement, le plus pourvu en infrastructures touristiques. 

Géographiquement, ce hameau est divisé en deux par un pan de colline dégringolant dans la mer et séparant le centre historique du quartier de Fégina

Loger à Cinque Terre du côté de Monterosso al Mare permet de profiter de la plus grande plage de toutes les communes alentour. 

Par ailleurs, les plaisanciers souhaitant profiter de la vie nocturne auront tout intérêt à dormir dans ce village. Le tourisme y étant plus développé, les bars et restaurants ferment plus tard ; il est en effet rare que les bourgades des environs servent après 21h.

Le caractère pittoresque de l’endroit a su être préservé : des treize tours d’origine servant de défense et de fortifications pour le village, il reste encore la tour Aurora ainsi que deux autres, dont l’une réaménagée en campanile. 

De nombreuses ruelles étroites mènent aux différents édifices religieux : entre gothique et baroque, les férus de vieilles pierres se réjouiront de la visite des églises San Giovanni Battista et de la chapelle Mortis et Orationis. 

Le couvent des Capucins, construit à la Renaissance et surmontant la colline du village, offre un panorama saisissant sur les autres communes des Cinque Terre. 

Après avoir profité d’une petite baignade, allez jeter un coup d’œil à l’immense statue de Neptune tout au bout de la plage de Fegina : avec ses 14 m de haut et ses 1700 tonnes, elle ne manquera pas de vous impressionner.

Comme ses comparses, Monterosso se prête bien à la marche. Un code couleur indique par ailleurs si le circuit est gratuit ou non : rouge, c’est gratuit, bleu, payant, sauf en cas d’achat de la Cinque Terre Treno Card. 

La randonnée dans le sens Vernazza-Monterosso offre de superbes panoramas au cours de ses deux heures de pérégrinations. Peut-être même aurez-vous le temps de prendre un jus d’orange pressé qu’un local propose en chemin aux touristes et ce, depuis plus de vingt ans.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir en Sardaingeoù dormir à Florenceoù dormir à Veniseoù dormir à Rome

4. Vernazza

Éponyme du nom de ses fondateurs, la famille Vulnetia, Vernazza est généralement considéré comme le hameau le plus pittoresque des Cinque Terre

Il aurait été édifié vers l’an mille et se trouve être le seul village à avoir un port naturel. Pour cette raison, son paysage typique est agréablement ponctué de barques de pêcheurs ce qui confère à l’endroit une atmosphère hors du temps. 

Loger à Cinque Terre à Vernazza sera l’occasion de faire une pause loin du tumulte balnéaire. Et pour cause, ses deux seules plages de galets n’ont pas réellement vocation à accueillir les plaisanciers. Si vous voulez profiter davantage des baignades littorales, allez plutôt dormir à Monterosso.

Le plus prospère des villages des Cinque Terre possède comme ses voisins un patrimoine religieux digne d’intérêt. Parmi les principaux points touristiques se trouvent l’église médiévale de Santa Margherita avec sa tour octogonale caractéristique ou encore le couvent San Francisco possédant, lui, une tour carrée édifiée à la Renaissance. 

Au cœur des chênes et des cyprès, moyennant 40 min de trajet, le sanctuaire Reggio conserve en ses murs une image de la vierge noire et offre une vue imprenable sur Vernazza ainsi que sur la Punta, pointe rocheuse du village.

Les sites historiques rappellent la menace perpétuelle d’attaques de pirates : ainsi le château Doria, surplombant le port, et la tour Belforte avaient pour but de prévenir les invasions et de guetter les arrivées suspectes. 

Une fête des pirates est même organisée chaque année en commémoration de ces évènements passés. 

Si l’aventure vous fatigue, peut-être irez-vous flâner le long de la via Roma, artère du village bordée de restaurants et de magasins de souvenirs, pour y goûter un Sgabei et Frico : de la pâte à pain frite accompagnée de légumes poêlés.

5. Corniglia

Parmi tous les villages du Cinque Terre, Corniglia est le seul à ne pas avoir un accès direct à la mer

Cette particularité est encore renforcée par le fait qu’il est également le plus haut, le plus petit et le moins accessible : en effet, il est difficile d’y arriver par la route, ce qui ne laisse comme seules options possibles que le rail ou la marche. 

En raison de cette configuration, il peut être plus compliqué d’y voyager avec des enfants en bas âge ou avec des personnes à mobilité réduite. 

Ainsi pour gagner le village en haut de sa falaise, il faut gravir la Lardarina, un escalier fort de ses 400 marches qui récompense néanmoins le touriste méritant d’une superbe vue sur les communes alentour cernées par les vignes.

Loger à Cinque Terre du côté de Corniglia vous permettra de découvrir une architecture typique, différente des autres hameaux : le long de la rue principale, la via Fieschi, s’étalent de petites habitations plus basses et plus étroites ayant presque toutes une vue sur la mer à l’avant et sur les vignobles à l’arrière. 

Son patrimoine, comme ses consœurs, est également riche en bâtiments religieux. Ainsi, l’église paroissiale de San Petro avec son style gothique ligure ou encore l’oratoire Santa Caterina du XVIIIème siècle sont des valeurs sûres dont la visite s’impose. 

Les amateurs de vieilles pierres n’hésiteront pas à pousser un peu plus loin que Corniglia, jusqu’au petit village de San Bernardino, pour se rendre au sanctuaire de Nostra Signora delle Grazie renfermant une madone avec un Gesù du XIXème siècle.

Depuis ce site, vous aurez la vue sur les ruines des fortifications de Corniglia, près de son cimetière, ainsi que sur la tour restante. Peut-être même pourrez-vous apercevoir la plage nudiste de Guvano qui peut être une idée de parenthèse lors de votre séjour. 

Dormir à Cinque Terre vous donnera surement l’occasion d’enrichir votre expérience gastronomique locale en goutant un plat de testaroli, minces disques de pâte servis avec du pesto et du pecorino, ou de la tarte à l’artichaut. 

Si vous passez à Corniglia le 29 juin, ne manquez pas la fête de San Pietro et Paolo au cours de laquelle de petits gâteaux traditionnels, les torta dei Fieschi, sont distribués.

6. Manarola

Pourquoi ne pas loger à Cinque Terre dans le plus ancien village ? Si cette alternative vous tente, alors Manarola est fait pour vous. Situé à une dizaine de kilomètres à l’ouest de la Spezia, au bout de la vallée du Groppo, il est également le deuxième bourg le plus petit après Corniglia. 

Le long de la via Discovolo, ses maisons-tours typiques remontent le long de la falaise et offrent au visiteur de passage des recoins dans lesquels se nichent des pièces religieuses intéressantes. L’église paroissiale de San Lorenzo figure parmi ces derniers : datant du XIVème siècle, elle affiche un style gothique mâtiné d’éléments baroques. 

De même, si vous voyagez à Manarola durant l’hiver, ne manquez pas la visite de la plus grande crèche du monde

A quelques kilomètres de là, le sanctuaire de de Nostra Signora della Salute, situé à Volastra veille sur une madone de la Renaissance. 

Les vestiges des fortifications de Manarola ne sont plus guère visibles mais on reconnaît néanmoins les ruines d’un bastion du Moyen-âge au bord de la rive, le château dont il dépendait a, quant à lui, complètement disparu.

Dormir à Cinque Terre, à Manarola, est l’occasion de pratiquer un peu de tourisme gastronomique. Bien connue depuis l’Antiquité pour sa viticulture, cette région produit un vin appelé Sciacchetrà, aux notes de figues, d’oranges et d’abricots confits. 

Une petite excursion du côté du hameau du Groppo vous mettra en contact de producteurs viticoles pour vous le faire découvrir. Ce village est également accessible à pied pour les amateurs de randonnée qui souhaiteraient joindre l’utile à l’agréable. 

Pour compléter ces pérégrinations de bouche, ne manquez pas de goûter à la farinata, à savoir une galette de pois chiches cuits dans un four à pierre, moelleuse et croustillante.

7. Levanto

Au milieu des vignes, des oliviers et des châtaigniers, à une vingtaine de kilomètres de La Spezia, se dresse Levanto, parfait petit village pour dormir à Cinque Terre en raison de la multiplicité d’activités qu’il propose. 

Ancien lieu de villégiature pour les familles fortunées de la région, il affiche un riche passé ayant laissé de nombreux monuments dont la taille se révèle souvent conséquente. 

Une simple promenade suffit à les révéler : en parcourant la via Garibaldi ainsi que la piazza della Loggia et la piazza Cavour, vous verrez par exemple un nombre impressionnant de fenêtres peintes sur les murs pour échapper à la taxe fenêtres en cours à la Renaissance. 

Une bonne idée de balade en famille qui éveillera votre curiosité et vous mènera sans doute aux monuments de culte de Levanto.

L’église Sant’ Andrea, très représentative de l’architecture régionale médiévale, affiche sur sa façade des rayures de serpentinite et de marbre de Carrare typiques. D’autres sites religieux comme l’oratoire San Giacomo ou l’église San Rocco figureront en bonne place sur le parcours du visiteur. 

Au gré des déambulations, les passionnés d’histoire se verront raconter sur les murs du village, le long de la promenade degli orti di San Giacomo, les batailles des républiques marines, Pise et Gênes. 

Au fil de votre route, un imposant monument – la tour de l’horloge– et quelques fortifications vaudront de s’y attarder avant de filer peut-être à la plage.

Dormir à Cinque Terre, dans la commune de Levanto, est une destination de choix pour ceux qui aiment les loisirs de plein air : les plages possèdent des dimensions humaines ainsi que des eaux propres. 

Publiques ou privées, elles permettent la pratique du surf, du canoë et peuvent également proposer des locations de pédalos ou de petits bateaux. Les propriétaires de petits amis à quatre pattes se réjouiront de voir que certaines plages autorisent leur accès au littoral et mettent des douches à disposition. 

Si la plage vous indiffère, alors n’hésitez pas à enfourcher votre vélo pour rouler sur une ancienne voie de chemin de fer réaménagée en piste cyclable. La « Maremonti » qui relie Levanto à Framura sur environ 6 km vous offrira de beaux points de vue sur le petit port de Framura ou les plages de Pidocchio.

Après l’effort, Levanto vous récompensera grâce à des spécialités savoureuses : les pansotti, raviolis aux herbes accompagnés de sauce aux noix, ou la Gattefin, pâte frite fourrée d’oignons, de parmesans et de verdure, sont un pan du tourisme culinaire de l’endroit à essayer absolument. 

Pour faire glisser le tout, un petit tour dans une œnothèque vous fera découvrir les vins du terroir comme le Vermentino, le Bosco ou l’Albarola. A déguster avec modération bien sûr.

8. Portovenere

Loger à Cinque Terre sans passer par Portovenere serait bien dommage : en effet, ce petit village médiéval positionné en amont des cinq autres est souvent injustement méconnu du grand public et mérite pourtant un détour. 

Initialement bâti par Gênes pour se protéger des attaques de Pise, l’endroit brille par les promenades que l’on peut faire à travers sa vieille ville. Entre passages secrets et vues étonnantes, le centre historique ne manquera pas de vous séduire une fois passée la Porta del Borgo.

Entre les maisonnettes colorées, au bout de son promontoire, l’église San Pietro trône à flanc de falaise et offre un panorama à couper le souffle sur le golfe des Poètes. 

En levant les yeux, vous pourrez également apercevoir le site emblématique de la ville qu’est le château des Doria, une forteresse militaire merveille de l’architecture génoise du XIIème siècle, dont les jardins valent la visite par le point de vue qu’ils dévoilent au visiteur. 

En redescendant, ne manquez pas l’église San Lorenzo consacrée à la madone blanche et conservant de précieuses œuvres d’art, ni la grotte romantique de Byron au relief dentelé.

Pour poursuivre la visite des lieux, il peut être intéressant de faire une excursion en bateau pour découvrir juste en face de Portovenere, les îles de Palmaria, Tino et Tinetto. Toutes les trois se visitent et sont admises officiellement au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Dans cet archipel, vous découvrirez la réserve marine de Palmaria, les vestiges du Monastère de San Venerio sur l’île de Tino, ou encore les ruines d’une église du Vème siècle au cœur du Tinetto. 

Une idée originale pour conclure un séjour et proposer à tous, petits et grands, un périple digne des pirates qui sillonnèrent jadis la mer ligure…

Laisser un commentaire