Où dormir à Londres ? Dans quel quartier loger à Londres ?

Où dormir à Londres

Trouver l’endroit idéal où dormir à Londres n’est pas chose aisée. La capitale britannique est très étendue et chaque quartier possède sa propre ambiance, avec des centres d’intérêt variés. D’autant plus que les logements y sont chers

Alors pour vous aider dans cette démarche, nous vous proposons notre liste des différents secteurs de la ville.

Vous souhaitez trouver un hébergement à deux pas des attractions touristiques ? Ou, en revanche, vous préférez loger à Londres dans un lieu plutôt calme ? Découvrez les points forts et les points faibles des quartiers de la capitale, pour un séjour selon vos envies !

Les meilleurs quartiers où dormir à Londres

1. Soho – Covent Garden – Piccadilly , les meilleurs quartiers où dormir à Londres

Les meilleurs quartiers où dormir à Londres

Soho, Covent Garden et Piccadilly sont les trois quartiers les plus centraux de Londres. Très animés, ils grouillent de restaurants, de bars, d’hôtels, de théâtres et de magasins

On y croise donc forcément de nombreux touristes. Depuis ces quartiers, la plupart des attractions principales sont accessibles à pied. 

Par exemple, vous pouvez rejoindre Trafalgar Square, Oxford Street et le London Eye (la grande roue) en quelques minutes seulement. Hyper pratique pour un séjour de courte durée !

Ici, les fans de mode seront conquis : entre les friperies, les boutiques indépendantes et les chaînes de vêtements, il y a de quoi passer des journées entières à faire du shopping. 

Pour ce qui est de la nourriture, les restos proposent des plats variés pour tous les budgets. Enfin, les pubs anglais de la ville vous offrent de quoi vous désaltérer entre deux visites.

Parmi les incontournables, le marché mythique de Covent Garden — un marché très ancien et couvert — accueille divers exposants sous ses arcades, ainsi que des animations et de quoi se restaurer. 

Sur la place de Piccadilly Circus, reposez-vous près de la célèbre fontaine surplombée par un ange, la «Shaftesbury Memorial », en face des panneaux publicitaires géants. 

Plus loin, la National Gallery (la Galerie nationale) vous dévoile des tableaux datant des années 1250 à 1900, dessinés par divers peintres européens. 

C’est également ici, au cœur du West End, que vous pourrez assister à une comédie musicale dans l’un des grands théâtres londoniens

Soho et Chinatown sont, quant à eux, les quartiers parfaits pour des nuits mouvementées. 

Bref, il n’y a pas de quoi s’ennuyer dans l’hypercentre de la capitale !

Si vous êtes dans la capitale britannique pour un séjour de 2 ou 3 nuits, il est vivement conseillé de loger à Londres en plein centre, dans l’un de ces trois quartiers. 

En effet, cela vous évite de perdre du temps dans les transports en commun ; vous pouvez alors profiter au maximum de vos vacances ! 

Bien entendu, il faut s’attendre à des prix élevés. Mais parmi l’offre abondante de logements, il est tout de même possible de trouver des hébergements abordables dans des petits hôtels ou des auberges de jeunesse.

L’inconvénient majeur de ces quartiers reste, bien sûr, la foule de touristes et de locaux que l’on croise à toute heure de la journée. Et même la nuit, l’animation continue de battre son plein. 

Ce n’est donc pas ici qu’il faut poser ses valises si vous aspirez à un peu de tranquillité et d’authenticité.

2. Westminster, le quartier royal

Dormir à Londres: Westminster, le quartier royal

Au sud de l’hypercentre, sur les rives de la Tamise, découvrez Westminster, le cœur historique de la capitale britannique. 

Ce quartier incarne le luxe et la noblesse. Si vous recherchez l’élégance et le raffinement anglais, c’est dans ses rues so british qu’il faudra vous rendre. 

Westminster est aussi apprécié pour son calme et son authenticité, même s’il attire de nombreux touristes en journée. On y trouve plusieurs monuments incontournables de Londres, qui raviront notamment les amateurs de l’histoire d’Angleterre.

Commençons par l’abbaye de Westminster, joyau de la ville. Cette église de style gothique fut construite essentiellement au cours du XIIIe siècle. La plupart des souverains britanniques y ont été couronnés. 

Aujourd’hui, elle est l’un des édifices religieux les plus célèbres de la capitale. C’est le lieu de sépulture de plusieurs rois et reines d’Angleterre. 

Elle abrite aussi les tombeaux de quelques grands hommes tels que Charles Darwin, Isaac Newton et Stephen Hawking. C’est également ici que s’est déroulé le mariage du prince William et de Kate Middleton !

Juste à côté s’étend le palais de Westminster, aussi appelé Chambres du Parlement (Houses of Parliament). 

Dans cet édifice de style néogothique siège le Parlement du Royaume-Uni, composé de la Chambre des lords (House of Lords) et de la Chambre des communes (House of Commons). 

D’ici, on peut observer le Big Ben, cette immense cloche connue dans le monde entier, située au sommet de la tour Élisabeth. À ses pieds s’affiche un autre symbole de Londres : la Tamise, ce célèbre fleuve anglais d’une longueur de 346 km.

Un peu plus loin se trouve le Palais de Buckingham. Ce majestueux bâtiment est la résidence officielle de la famille royale britannique depuis 1837. 

Chaque jour, de nombreux visiteurs attendent avec impatience la relève de la garde. Ne manquez pas d’assister à cette attraction populaire de Londres !

Depuis le Buckingham Palace, vous pouvez rejoindre Green Park et St James’s Park à pied. Ces deux parcs sont une bouffée d’air frais en plein cœur de Londres. St Jame’s Park est le plus ancien des parcs royaux de la capitale. 

Promenez-vous autour de son lac, dans une atmosphère sereine et un cadre élégant. Green Park, quant à lui, est entièrement constitué d’espaces boisés, qui s’étendent sur une surface de plus de 21 hectares.

Vous recherchez un logement proche des attraits touristiques, tout en restant à l’écart du bouillonnement de la capitale ? Vous souhaitez dormir à Londres dans un quartier aristocratique ? Westminster répond à ces critères. 

Bien sûr, les prix des hébergements sont assez élevés. Mais séjourner ici, non loin de la reine d’Angleterre, vous permet de visiter les principales attractions avant que les groupes de touristes n’arrivent.

Par contre, ne vous attendez pas à pouvoir faire la fête le soir. Dès que la nuit tombe, le quartier devient désert et les restaurants et pubs se font rares. Il faudra donc vous déplacer pour trouver des endroits animés.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir à Édimbourg, où dormir à Dublin, où dormir à Amsterdam, où dormir à Bruxelles

3. Mayfair et Marylebone, où loger à Londres dans des quartiers sophistiqués

Mayfair et Marylebone, où loger à Londres dans des quartiers sophistiqués

À l’ouest de l’hypercentre, Mayfair et Marylebone sont des lieux sophistiqués, qui concentrent des demeures luxueuses et des hôtels haut de gamme

Bien situés, ils permettent de rejoindre Soho, Piccadilly et Covent Garden à pied. Mais, à l’inverse de ces trois zones centrales, Mayfair et Marylebone dégagent une atmosphère paisible

Avec de vastes avenues arborées, il est très agréable de flâner dans ce cadre bucolique.

Le quartier de Mayfair est accolé à Green Park ainsi qu’à Hyde Park, un autre des poumons verts de Londres. Avec sa superficie de 142 hectares, ce dernier est le plus grand parc du centre londonien. 

C’est un lieu idéal pour se détendre, se promener ou faire du vélo. À l’intérieur, on y trouve la fontaine commémorative de la princesse Diana.

À Mayfair, les boutiques de luxe font également de l’œil aux fans de shopping. Et pour les budgets plus modestes, la rue d’Oxford Street est longée par de nombreux magasins abordables.

En continuant vers le nord de Mayfair, vous atteignez le quartier résidentiel de Marylebone et ses immeubles à l’architecture géorgienne. 

Pour les amateurs d’art, n’hésitez pas à visiter la Wallace Collection. Ce musée présente une vaste collection d’objets du XIVe au XIXe siècle : décorations, peintures françaises, porcelaines de Sèvres, armes, mobilier, etc.

On trouve également dans ce quartier paisible des boutiques indépendantes et des espaces verts, notamment le Regent’s Park, connu pour son jardin de roses : le Queen’s Mary Rose Gardens.

Si vous souhaitez dormir à Londres dans un endroit calme, tout en étant à proximité de l’effervescence de l’hypercentre, Mayfair et Marylebone sont d’excellents points de chute. 

Par contre, c’est ici que les logements sont les plus chers. Mieux vaut donc les éviter si votre budget hébergement est limité. 

D’ailleurs, Mayfair équivaut à la rue de la Paix dans le Monopoly anglais ; c’est pour dire à quel point ce quartier est hors de prix ! 

Enfin, sachez que ce n’est pas là que vous trouverez beaucoup de bars et restaurants.

4. La City, où dormir à Londres entre histoire et modernité

La City, où dormir à Londres entre histoire et modernité

La City — ou Citée de Londres — constitue l’autre partie historique de la ville. C’est le quartier le plus ancien et plusieurs grands édifices londoniens y sont implantés. Mais La City, c’est aussi le centre des affaires

On y croise des bâtiments à l’architecture médiévale face à des gratte-ciels contemporains. Et c’est ce mélange inattendu qui fait le charme du quartier. D’autre part, on trouve ici de nombreux restaurants et magasins.

Bien placée, La City permet d’explorer aisément l’essentiel de la capitale à pied, sans être obligé de prendre le métro ou le bus. Mais si vous préférez vous déplacer en transport en commun, la zone est très bien desservie.

Parmi les monuments anciens, la Tower of London se situe sur la rive nord de la Tamise. Cette forteresse historique regroupe divers bâtiments :

  • l’incontournable Tour Blanche, avec l’armurerie royale et la chapelle Saint-Jean ;
  • la tour de sel (Salt Tower) ;
  • la tour sanglante (Bloody Tower) ;
  • la tour de la Cloche (Bell Tower) ;
  • la tour Saint-Thomas ;
  • les joyaux de la Couronne britannique…

Le Tower Bridge — le pont le plus célèbre de Londres — est établi juste en face. Plus loin, nous vous conseillons de visiter la cathédrale Saint-Paul de Londres, une autre construction ancienne et impressionnante.

À quelques minutes d’ici, déambulez au Leadenhall Market, l’un des plus beaux marchés de la capitale. Puis, rendez-vous au Sky Garden pour une vue imprenable sur toute la ville. 

Ce jardin public est situé au sommet d’un gratte-ciel appelé « talkie-walkie », en raison de sa forme concave. Autre building remarquable : le 30 St Mary Axe

Avec son apparence originale en forme de spirale, les Londoniens le surnomment The Gherkin, ce qui signifie « le cornichon ». 

En semaine, à l’heure de la sortie des bureaux, ne manquez pas d’aller boire une pinte dans l’un des pubs du quartier. C’est une véritable tradition pour les hommes d’affaires qui travaillent ici.

Pour dormir à Londres, La Cité reste un quartier assez cher, du fait de sa proximité avec les principaux sites touristiques. Mais les petits budgets peuvent tout de même trouver de quoi se loger. 

Très animé la semaine avec les nombreux cols blancs qui s’activent, le quartier se vide totalement le week-end et la plupart des enseignes ferment leurs portes.

5. South Kensington – Chelsea, où  séjourner à Londres dans des quartiers huppés

 South Kensington – Chelsea, où  séjourner à Londres dans des quartiers huppés

Au sud-ouest du centre, South Kensington et Chelsea correspondent aux quartiers bourgeois de Londres. 

Comme à Marylebone et Mayfair, il est rare d’y trouver des hôtels à moins de 4 étoiles. Et même pour boire un verre ou manger, les prix sont souvent faramineux. 

Par ailleurs, bon nombre d’expatriés français s’installent dans ce coin-là. Pas étonnant : ces deux zones pleines de charme présentent de nombreux atouts.

C’est ici que vous pouvez visiter les plus célèbres musées londoniens tels que :

  • le Victoria & Albert Museum (ou V&A), le plus grand musée d’art décoratif et de design au monde ;
  • le musée d’histoire naturelle (Natural History Museum) ;
  • le musée du design (Design Museum) ;
  • le musée des sciences (Science Museum) ;
  • la galerie Saatchi (Saatchi Gallery), un musée d’art contemporain.

L’avantage ? Les musées sont gratuits, de quoi ravir tous ceux en quête de culture ! En plus, on trouve dans ces quartiers plusieurs librairies.

Si vous êtes venu à Londres pour des sessions shopping, South Kensington et Chelsea sauront tout autant vous satisfaire. Entre les boutiques de luxe et les grandes enseignes se dresse le fameux magasin Harrod’s

Avec ses 90 000 m² répartis sur 7 étages, vous aurez de quoi farfouiller ! Et si vous avez besoin de repos, rendez-vous dans l’un des cafés cosys ou des bars designs de la zone. 

De plus, les nombreux espaces verts, tel le Chelsea Physic Garden, vous permettent de vous ressourcer durant la journée.

Vous voyagez en famille ? Vous souhaitez combiner shopping, musées et parcs ? Alors Chelsea et South Kensington sont les quartiers idéaux pour vous loger à Londres ! Sachez toutefois que les hébergements y sont très chers

Ce n’est pas ici que vous trouverez des auberges de jeunesse bon marché. En revanche, il y a quelques hôtels de catégorie moyenne

Autre inconvénient : ces quartiers sont légèrement excentrés de l’hypercentre. Mais le bon réseau de transports en commun pallie ce problème.

6. Notting Hill, où dormir à Londres dans un quartier bohème

Notting Hill, où dormir à Londres dans un quartier bohème

Notting Hill est situé au nord de Chelsea et Kensington. Lieu tranquille la semaine, il correspond tout à fait à ce qu’on imagine lorsque l’on parle du «charme à l’anglaise ». 

Ses jolies rues, bordées de maisons colorées, invitent à la flânerie. C’est d’ailleurs ici que Julia Roberts et Hugh Grant ont joué la célèbre comédie romantique Coup de foudre à Notting Hill.

Lorsque le week-end arrive, le quartier s’anime grâce au sublime marché aux puces de Portobello Road. Entre les étals de livres, les vieux instruments de musique et les diverses antiquités, les amoureux de vintage seront ravis !

Si vous êtes de passage à Londres à la fin du mois d’août, ne manquez pas le Carnaval Caribéen de Notting Hill ! Ce grand festival de rue embrase tout le quartier et des voyageurs du monde entier viennent y faire la fête.

Notting Hill est donc un très bon choix pour loger à Londres durant un week-end en couple ou en famille. La semaine, en revanche, vous risqueriez de vous y ennuyer, d’autant plus que le quartier est assez éloigné des lieux d’intérêt. 

Il vous faudra alors prendre le métro ou le bus pour rejoindre le centre, ou marcher longtemps. Mais l’avantage de cette situation géographique, c’est que les logements sont abordables, notamment les appartements en location.

7. South Bank – Southwark, des quartiers vivants et modernes

South Bank – Southwark, des quartiers vivants et modernes

Au sud de la Tamise, South Bank et Southwark sont deux quartiers modernes. Très vivante, la zone regroupe une multitude de bars et restaurants. 

Elle offre son lot d’activités culturelles et gastronomiques, de quoi enchanter les touristes. De plus, il est agréable de se promener le long du fleuve, en partant à la découverte des plus beaux monuments londoniens.

À South Bank, prenez de la hauteur dans le London Eye. Une fois au sommet de la grande roue de Londres, soit à 135 mètres d’altitude, le panorama est fabuleux. 

À ses pieds, le Borough Market attire les amateurs de gastronomie. Ce marché alimentaire est le plus sympa de la capitale. Aussi, n’hésitez pas à y faire un tour afin de vous restaurer.

Plus à l’est, dans le quartier de Southwark, se dresse The Shard, une tour en verre qui offre certainement le meilleur point de vue sur Londres. 

Non loin d’ici, la célèbre Tate Modern mérite une visite. Implanté dans une centrale électrique désaffectée, cet immense musée regroupe une collection d’art contemporain et moderne.

Vous prévoyez de loger à Londres quelques jours et avez un budget restreint ? South Bank et Southwark proposent des chambres bien moins chères que celles présentes dans l’hypercentre ou dans le cœur historique. 

De l’auberge de jeunesse bon marché à l’hôtel design, vous avez l’embarras du choix niveau hébergement. 

De plus, cette zone est bien située puisqu’elle permet de se rendre facilement aux monuments clés de la capitale tels que le Big Ben, la tour de Londres ou le Tower Bridge.

Attention tout de même, la rive sud de la Tamise n’est pas la mieux desservie par le métro. Mais si vous dormez dans un hôtel à côté de ce fleuve, il vous suffit de le traverser pour rejoindre d’autres stations de métro. 

Autre inconvénient : ces deux quartiers sont très touristiques. À éviter donc si vous aimez la solitude.

8. Shoreditch – Brick Lane, où dormir à Londres dans des quartiers branchés

Shoreditch - Brick Lane, où dormir à Londres dans des quartiers branchés

Autrefois, ces deux quartiers représentaient la zone industrielle, commerçante et populaire de Londres. Mais depuis les années 1990, l’arrivée de catégories sociales plus favorisées a transformé ces lieux en un repaire de hipsters et bobos. 

Shoreditch et Brick Lane sont donc devenus des quartiers ultrabranchés, animés de jour comme de nuit.

Une multitude de restaurants indous, de bars à cocktail, de rooftops tendances et de clubs hypes se sont installés ici, de quoi ravir les oiseaux de nuit ! 

Les personnes sensibles à la street art seront également servies. Chaque coin de rue est l’occasion de découvrir un nouveau graffiti, une nouvelle œuvre d’art. 

On croise aussi un grand nombre d’artistes de rue, avec des talents plus ou moins inattendus (chant, danse, etc.). 

Enfin, le Brick Lane Market — le marché aux puces de l’East End — fera tourner la tête des amateurs de fripes en quête de pièces originales.

Si vous recherchez un lieu cool pour dormir à Londres, n’hésitez pas à poser vos bagages ici. Pour profiter à fond de l’animation, le mieux reste le week-end, durant les beaux jours. 

Au nord-est du centre, Shoreditch et Brick Lane sont plutôt bien placés

Certains endroits de la capitale sont accessibles à pied, d’autres nécessitent de passer du temps dans les transports en commun (Westminster par exemple). Aussi, pensez à vérifier les stations de métro avant de réserver votre logement.

De par leur côté branché, le coût des hébergements est assez élevé dans ces quartiers. Dès qu’il fait beau, ils attirent également une foule de touristes le week-end, ce qui peut gâcher votre plaisir. 

Si vous espérez trouver l’authenticité et le charme de Londres, mieux vaut passer votre chemin.

9. King’s Cross, où dormir à Londres pour les petits budgets

King’s Cross, où dormir à Londres pour les petits budgets

Au nord de l’hypercentre, découvrez un quartier en pleine mutation. Cet ancien faubourg industriel est devenu une zone hyper centrale et dynamique

Aujourd’hui, King’s Cross abrite plusieurs institutions culturelles et divers spots à la mode. Mais il est surtout connu pour sa gare — London King’s Cross — l’une des principales de la capitale. 

Pour info, le quartier doit son nom à une ancienne statue érigée en l’honneur du roi George IV.

Petit à petit, des cafés, des pubs, des restaurants, des boutiques et des galeries tendances se sont installés en masse ici. Même de grandes entreprises comme Google ont choisi de s’y installer.

Plusieurs sites dignes d’intérêt peuvent être visités dans ce coin-là, comme le London Canal Museum, un musée régional sur l’histoire des canaux londoniens. 

On trouve aussi la British Library, la bibliothèque nationale du Royaume-Uni. Avec plus de 170 millions d’articles, dont environ 14 millions de livres, elle représente l’une des plus importantes bibliothèques du monde. 

Enfin, la St Pancras Old Church (ancienne église de Saint-Pancrace) est une jolie petite église paroissiale, cachée dans un parc.

À London King’s Cross, les fans d’Harry Potter reconnaitront la voie 9 ¾, là où le célèbre sorcier est monté à bord du train à destination de Poudlard. On voit même un chariot qui traverse le mur ! 

Et si vous voulez rapporter des souvenirs « magiques » de votre séjour, le Harry Potter Shop est un véritable paradis !

En bref, King’s Cross peut convenir à tous types de voyageurs souhaitant dormir à Londres. Ce quartier central, authentique et animé foisonne d’hôtels pas chers.

.Il n’est néanmoins pas très touristique, ce qui peut constituer un point positif. En plus, il est situé près de la gare de Saint-Pancras, là où l’Eurostar assure des liaisons entre la France et Londres.

10. Camden Town, un quartier alternatif

Camden Town, un quartier alternatif où dormir à Londres

Camden Town se trouve au nord-ouest de Londres. Ici, la population est plutôt jeune. On y croise beaucoup d’étudiants, mais aussi des bandes de punks et des groupes de gothiques. 

On qualifie souvent ce quartier d’atypique, voire d’extravagant. Ne soyez donc pas surpris par l’animation continue et l’ambiance décontractée et rock !

Assez excentré, le centre de la capitale reste facilement accessible grâce au réseau de transports en commun bien développé.

Le week-end, les Londoniens comme les touristes arrivent en masse, principalement pour parcourir l’immense marché de Camden Town, connu dans le monde entier. En effet, son côté hétéroclite attire quelque 100 000 curieux chaque fin de semaine. 

On y trouve des habits de toutes sortes, des accessoires burlesques, des chaussures, des bijoux, ainsi que des livres, des vieux vinyles, des antiquités, et tout un tas de bibelots à rapporter de vos vacances, tels que des mugs à l’effigie de la reine… 

Entre deux boutiques de vêtements, il est également possible de boire un jus de fruits, de se restaurer, et pourquoi pas de se faire tatouer ou percer, pour un souvenir gravé à jamais !

Vous l’aurez compris, Camden Town est l’endroit parfait où dormir à Londres si vous recherchez un peu de folie. En plus, les logements n’y sont pas très chers comparé au reste de la capitale.

En revanche, ce n’est pas le quartier idéal si vous voyagez en famille, avec des enfants, ou que vous désirez de la tranquillité. 

D’autre part, il nécessite de passer du temps dans les transports en commun pour rejoindre le cœur de la ville, ce qui ne convient pas vraiment pour un court séjour. N’oubliez pas non plus que les prix des métros et des bus sont assez élevés à Londres.

Londres fait partie des plus grandes villes d’Europe. Aussi appelée la « ville-monde », elle regorge de restaurants, de pubs, de boutiques, de parcs, de musées et d’attractions, toutes plus intéressantes les unes que les autres. 

Avec ses 9 millions d’habitants venus des quatre coins de la planète, cette métropole cosmopolite attire également plusieurs millions de touristes chaque année. Elle fait d’ailleurs partie des villes les plus visitées au monde.

Photo: Shutterstock/pixabay

Laisser un commentaire