Où dormir à Budapest : dans quel quartier se loger à Budapest ?

Où dormir à Budapest ?

Où dormir à Budapest ? La cité ne manque pas d’hébergements et dans toutes les gammes de prix, que ce soit dans Buda ou dans Pest. Cette ville de 1,750 million d’habitants fut constituée en 1873 des anciennes cités de Pest, Obuda et Buda.

Les meilleurs quartiers où dormir à Budapest ?

1. Belvaros , le meilleur quartier où dormir à Budapest

Où loger à Budapest

Belvaros est le quartier central, dans le Ve arrondissement, à proximité des centres d’intérêt incontournables. On y profite aussi des rives paisibles du Danube. Des critères de choix qui en font une zone un peu onéreuse, mais très sûre pour loger à Budapest. 

C’est le quartier des restaurants, de la dégustation d’une cuisine raffinée, au grill, en passant par la restauration rapide.

Ce district de la capitale hongroise classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est l’endroit où aller, où séjourner pour prendre le pouls de la capitale. À commencer par la rue piétonne Váci Utca idéale pour s’adonner au shopping dans les belles boutiques de marque. 

On peut y faire une pause à la terrasse d’un café ou déguster une pâtisserie de chez Gerbeaud sur la Place Vörösmarty située tout au bout. Musiciens et peintres créent l’animation en exerçant leur art devant un parterre de spectateurs et touristes tout acquis à leur cause.

Pour loger à Budapest ou simplement pour le plaisir des yeux, notamment en nocturne, le palais Gresham abrite le très select hôtel Four Seasons. En parcourant la ville, à pied ou en tuk-tuk, sur Széchenyi István tér., l’Académie des Sciences se reconnaît à sa triple façade à colonnades. 

Construit sur les bords du Danube, le majestueux Parlement hongrois s’approche depuis l’un des bateaux. À la nuit tombée, alors que sa silhouette se reflète dans l’eau, c’est encore plus beau. 

Un quartier où tout se passe, parfait pour y faire des rencontres. Très peuplé, il convient moins à ceux en quête de tranquillité.

2. Buda , le cœur historique de Budapest

Où dormir à Budapest: Belvaros, le quartier central

En face, sur l’autre rive du Danube, dans Buda, 1er arrondissement, vous trouverez des chambres d’hôtes à un tarif abordable. C’est la solution idéale pour une immersion totale dans le quotidien des Budapesti. En optant pour des nuitées dans l’un des petits hôtels au charme indéniable, vous gagnerez un peu plus d’intimité.

Pour se restaurer, le choix est vaste, avec des cuisines du monde entier, telles que italiennes, japonaises, libanaises, etc.

Buda séduit par son imposant château, où vous pourrez visiter la Galerie Nationale Hongroise et le Musée d’Histoire de Budapest, d’où l’on profite d’un panorama sur la capitale, considérée comme l’une des plus belles villes d’Europe. 

Il abrite aussi la porte de Habsbourg et le Turul, le Palais Sandor, lieu de résidence de l’actuel président de la république, la fontaine du roi Matthias, l’Eglise Mathias et le bastion des pêcheurs.

Quartier central, touristique et animé en journée, le calme revient dans Buda dès la nuit tombée.

S’il est aisé de s’y déplacer à pied, le réseau de transports en commun est efficace. Lignes urbaines de bus, tramway, métro et ferroviaires proposent des trajets rapides et pas cher, tout comme les bateaux naviguant sur le fleuve Danube qui sépare la ville en deux. 

Préservé, le centre historique représente à merveille l’âme slave, avec ses bas-reliefs romantiques de pierre blanche sur ses façades colorées. 

C’est le cœur de Budapest où, d’une rue à l’autre, l’on passe d’une activité intense à des petites rues calmes et agréables et où dormir à Budapest selon l’environnement recherché.

3. Terézváros , un quartier elegant où loger à Budapest

Terézváros est le district culturel par excellence à Budapest

Opéra national, musées, majestueuse gare de l’Ouest, Terézváros est le district culturel par excellence. De par la présence de l’Académie de musique Franz-Liszt, c’est le quartier très couru des mélomanes. 

On aime flâner sur Andrássy, prendre le temps d’une pause gourmande, d’un rafraîchissement ou de quelques emplettes. L’avenue remonte jusqu’à la monumentale place des Héros créée à l’occasion des mille ans du peuplement Magyar, ancêtres des Hongrois d’aujourd’hui. 

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette avenue verdoyante du VIe arrondissement n’en est pas moins bordée de bâtiments construits dans le plus pur style néo-Renaissance. Et l’on s’égare volontiers dans les ruelles adjacentes ponctuées de bars branchés et de stands d’alimentation.

La rue Nagymező Utca est celle des théâtres, ce qui lui vaut l’appellation de Broadway de Budapest. Les restaurants proposent des plats pour tous les appétits et à tous les prix. On peut manger une assiette gargantuesque pour pas cher ou s’offrir une dégustation de mets fins.

L’histoire sombre de Budapest au XXe siècle est parfaitement représentée dans la Maison de la Terreur. Ce musée en retrace les différents épisodes, alors que le pays a vécu sous différentes dictatures et, notamment, durant la période où régnait le totalitarisme nazi. 

Ce qui caractérise Terézváros, c’est le contraste créé par une disparité des institutions. Une boutique improbable côtoie un très solennel monument historique, un petit bar populaire bruyant est ouvert à proximité d’un centre culturel où se déroulent conférences et expositions dans un silence religieux. 

Tout proche, le XIVe arrondissement dispose d’un espace vert fort apprécié des Budapestois, le Parc Városliget qui invite à la balade, et aux paisibles séances de lecture.

Ce quartier est un bon compromis entre culture, histoire et shopping.

Pour dormir à Budapest, on trouve à Terézváros, principalement, des hôtels de luxe classés 4 à 5 étoiles. Beds and breakfast, chambres d’hôtes et apparthôtels offrent des hébergements plus modestes, toutefois bien tenus. 

4. Erzsébetváros , pour les plus fêtards

Erzsébetváros, ambiance entre tradition et modernité

Symbole fort du judaïsme, la Grande Synagogue du quartier de Erzsébetváros, dans le VIIe arrondissement, se distingue par sa capacité d’accueil et sa fréquentation qui en font la plus grande d’Europe et la deuxième du monde. Surmontée d’un dôme noir et or, sa tour s’érige en véritable symbole.

La particularité de ce district de Pest, est qu’il est traversé par la voie principale Nagykörút, entre les tout aussi principaux boulevards kiskörút et Dózsa György út, entre les VIe et VIIe arrondissements. Cet emplacement central est celui de l’ancien ghetto de Budapest décrété durant quelques semaines, au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Commerces, restaurants, bars et établissements nocturnes constituent l’essentiel de l’activité, tant diurne que nocturne. Ses boutiques de mode, ses antiquaires et autres vastes centres commerciaux, font le bonheur des amateurs et amatrices de shopping. 

Pour qui cherche à loger à Budapest, Erzsébetváros est le quartier le plus abordable financièrement parlant. Des hôtels tout en simplicité proposent des nuitées à bas prix.

Les restaurants servent une cuisine locale, mais aussi italienne et méditerranéenne.

C’est le quartier où résider le temps d’un séjour, lorsque l’on est de confession juive. Les autres voyageurs y apprécieront l’ambiance entre tradition et modernité.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir à Lisbonneoù dormir à Parisoù dormir à Rome, où dormir à Vienne, où dormir à Bruxelles

5. Ferencváros , hôtels bien situés, confortables et à prix moyens

Où loger à Budapest: Le Quartier Ferencváros

A Ferencváros, dans le IXe arrondissement, l’université Semmelwei de médecine et celle de Corvinus attirent une population jeune, d’étudiants

Ferencváros abrite le musée de l’Holocauste et celui des Arts décoratifs. Tandis que le Müpa regroupe des arts tels que la musique, les arts visuels et ceux du spectacle. 

S’y trouve également Nemzeti Színház, le théâtre national dont le programme annuel inclut, entre autre, des auteurs classiques tels que le dramaturge anglais William Shakespeare.

L’église réformée de Budapest est un de l’édifice le plus connu de le quartier. La construction, sur la place Calvin, de ce temple protestant nommé Kálvin téri református templom, date du début du XIXe siècle.

Il doit son nom à Janos Kálvin (Jean Calvin 1509-1564), grand réformateur français dont la statue de quelque 3 mètres de haut trône sur la place.

Très coloré et copieusement achalandé, le marché couvert permet de s’approvisionner en produits frais et du terroir dans une ambiance bon enfant. Gourmands et gourmets n’ont aucun problème pour trouver de quoi goûter aux spécialités hongroises. 

Toutes les bonnes tables sont regroupées sur la rue Ráday. Et pour loger à Budapest, vous trouverez des hôtels bien situés, confortables et à prix moyens. L’extrême sud de Ferencváros se trouve quelque peu excentré. 

6. Józsefváros , hébergement abordable

Où loger à Budapest: Jozsefváros

Pour dormir à Budapest dans ce VIIIe arrondissement, on évite le secteur ancien situé à l’est. Triste et vétuste, le secteur est encore marqué par les affres de la Seconde Guerre mondiale et autres périodes douloureuses de l’histoire du pays. 

On lui préfère les zones des Palais, des musées ou des vastes places très animées. L’hébergement à Józsefváros se décline en chambres d’hôtes pas cher, et hôtels de toutes classes, les plus luxueux demeurant abordables. 

C’est le quartier où déguster le fameux goulash, où les restaurants pratiquent le happy hour et où les enfants trouvent de quoi régaler leurs jeunes papilles.

Incontournable pour s’imprégner du passé de la Hongrie, dans son écrin de verdure le Musée national de Józsefváros expose des objets remontant à la période de la Préhistoire à nos jours. Une salle est spécialement dédiée au manteau du couronnement royal. 

Ce musée se situe dans Palotanegyed, le district des palais qui en compte presque une dizaine. Citons le Károlyi dont l’architecture plus que sobre contraste avec le savant agencement de ses jardins. 

Coincé entre deux façades mitoyennes, le Palais Törley fut bâti en 1894 pour József Törley, ce négociant de champagne français qui fonda la Maison Törley produisant un vin effervescent en Hongrie. Sa porte est surmontée d’un délicat ouvrage de fer forgé reprenant attributs et armoiries de la famille.

Le Palais Wenckheim accueille désormais la bibliothèque métropolitaine. Les plus belles salles de style néo-Renaissance et néo-Baroque sont ouvertes à des dîners de gala et des bals prestigieux. 

Józsefváros abrite un riche patrimoine étonnement préservé, surtout lorsque l’on connaît le passé tumultueux de Budapest.

Lieu aussi incontournable que populaire, le Józsefvárosi piac, ou marche au puces des Quatre-Tigres, est l’un des plus importants de Budapest. 

Installés dans les anciennes usines Ganz, les étals sont tenus par des commerçants chinois, vietnamiens, syriens ou turcs qui proposent matériel électrique, jouets, vêtements, et une cuisine de plats asiatiques et kebabs. 

C’est le quartier des mille petites joies où chacun y trouvera un intérêt et notamment le charme des bords du beau Danube bleu.

7. Újlipótváros , quartier résidentiel

Dormir à Budapest: Újlipótváros

Quartier résidentiel, Újlipótváros est traversé par une rue étroite bordée d’immeubles anciens de 5 étages. Au rez-de-chaussée, boutiques de bouquinistes, terrasses de cafés et petites galeries d’art en font un district où il fait bon vivre. 

Très prisés par les aficionados du mouvement Bauhaus, les logements de style moderne bordant les rives du Danube bénéficient de la proximité des espaces verts du parc Szent István

L’île Marguerite s’inscrit, entre Buda et Pest, en véritable poumon vert de la ville. Ses sentiers pédestres relient les ruines d’un couvent daté du XIIIe siècle, un curieux château d’eau Art nouveau, un zoo, ou encore des jets d’eau offrant un spectacle son et lumière quasi permanent. 

Cette île très nature, abrite des sources d’eaux thermales. Aux beaux jours, on profite des bars, des restaurants, de la piscine et de tout un programme de concerts.

Les noctambules se pressent jusqu’au bout de la nuit, dans les ruin bars, des discothèques typiques de la Perle du Danube. Tandis que les amateurs de jazz fréquentent les multiples clubs, bars et établissements nocturnes, dont le très truculent Budapest Jazz Club. Ambiance New Orleans garantie. 

Envie de bien manger ? On y trouve une cuisine hongroise raffinée, des plats italiens et des restaurants qui servent tard dans la soirée.

Et s’il est une visite à ne pas rater, c’est bien celle du musée du flipper. Ce Flippermúzeum regroupe plus d’une centaine de ces jeux électroniques vintage qui ont fait les belles heures des années cinquante à quatre-vingt, partout dans le monde.

On y séjourne pour son animation et son caractère naturel. Un quartier tout en originalité d’où l’on revient riche de souvenirs.

Apparthôtels, Beds and Breakfast et hôtels 2 à 4 étoiles constituent l’offre en hébergement pour loger à Budapest dans le district de Újlipótváros. Des nuitées à la portée de tous les budgets

Photo: Shutterstock,(8)wikipedia

Catégories Hongrie

Laisser un commentaire