Où dormir à Cannes : Dans quel quartier se loger à Cannes ?

Où dormir à Cannes

Où dormir à Cannes ? Envie de visiter et séjourner dans la cité du tapis rouge et de l’allée des Stars ? Vous trouverez ci-dessous toutes les informations répondant à la question « où loger à Cannes ? »

Du village de pêcheur de l’Antiquité, Cannes et aujourd’hui une cité balnéaire sur la Méditerranée longée par la Croisette, une longue esplanade bordée de majestueux hôtels qui a vu passer starlettes et légendes du 7e art. 

Ville de plus 70 000 habitants, Cannes est renommée pour son festival du cinéma et sa Palme d’or confectionnée par le joaillier suisse Chopard. 

Cette élégante commune de la Côte d’Azur doit son patrimoine architectural aux aristocrates russes et anglais qui y firent construire, au XIXe siècle, leurs villégiatures résidentielles. Un patrimoine qui s’est enrichi au siècle suivant de palaces pour accueillir de fortunés touristes du monde entier. 

Les meilleurs quartiers où dormir à Cannes

1. Centre de Cannes , le meilleur quartier où dormir à Cannes

C’est le quartier qui attire en priorité les visiteurs pour ses sites célèbres du golfe de la Napoule. Les Cannois affectionnent tout particulièrement leurs plages publiques, telles que celle bordant le boulevard du Midi

On aime flâner dans les très provençales allées de la Liberté. Le marché aux fleurs s’y tient quotidiennement, les amateurs de brocante s’y pressent le week-end.

Dans le centre de Cannes, s’il est une zone aussi populaire qu’accueillante, c’est bien la rue d’Antibes. Shopping dans les boutiques en tout genre, cafés et restaurants ou encore balade le long des plages des Dauphins, des Sables d’or, Robinson ou Gazagnaire.

D’un point de vue historique et culturel, le centre de Cannes regorge d’édifices qui méritent que l’on s’y intéresse. Le bâtiment massif de l’Hôtel de ville doté de multiples ouvertures et de colonnes doriques en est le plus bel exemple.

Le centre de Cannes se trouve spécifiquement arboré. Pour s’en convaincre, il suffit de parcourir le parc forestier de la Croix-des-Gardes. Les randonneurs profitent de quelque 20 kilomètres de sentiers balisés, parfums et teintes florales en plus. 

Cannes est le paradis des marcheurs. Un circuit pédestre de 2 heures permet de visiter l’essentiel de la ville. Le plan est à retirer à l’Office de tourisme, au 1, boulevard de la Croisette, ouvert tous les jours de 10 à 13h et de 15 à 19 heures, ou encore à celui de La Bocca, situé au 1, avenue Pierre Semard, ouvert du mardi au samedi de 9 à 12h30 et de 14h30 à 18 heures.

On y obtient tous les renseignements relatifs aux visites touristiques et notamment celle des toute proches îles de Lérins. Les bateaux Trans Côte d’Azur y conduisent en quelques minutes.

La plus naturelle de toutes est l’île Sainte-Marguerite. Le visiteur est immédiatement imprégné de la senteur des eucalyptus et des pins qui peuplent ce minuscule bout de terre. 

Une sérénité toute relative, de par les multiples activités qui s’y pratiquent. Emprunter les sentiers balisés permettent l’observation historique et botanique des lieux. 

Le musée de la Mer abrite les anciennes prisons, dont la geôle de l’homme au masque de fer sous Louis XIV. La mémoire des détenus y est artistiquement représentée sous les coups de pinceau du peintre Jean Le Gac. 

L’aspect archéologique est parfaitement représenté au travers de l’exposition de peintures murales et des vestiges d’une épave romaine datée du Ier siècle avant notre ère et d’une autre, sarrasine, remontant au Xe siècle.

Le Méditerranoscope informe sur la biodiversité des fonds marins reconstituée dans des aquariums.

Séjourner dans l’île Sainte-Marguerite est réservé aux groupes scolaires, sportifs, associatifs, aux séminaires, comités d’entreprise, et ce, dans les bâtiments classés du vieux fort. Deux restaurants servent les visiteurs les pieds dans le sable.

Site classé et protégé, l’île Saint-Honorat demeure très marquée par ses seize siècles de vie monastique. De nombreuses chapelles ponctuent cette terre au passé tourmenté. 

Le monastère de la Congrégation cistercienne de l’Immaculée-Conception et l’église Notre-Dame-de-l’Espérance offrent des espaces de recueillement dans un silence religieux et des temps de prière avec la communauté des moines. 

Les non-pratiquants y trouvent le réconfort dans la dégustation de miel, d’huile de lavande, de vin, ou encore de la lérina, un apéritif alcoolisé à base de plantes.

Tout aussi verdoyants mais non occupés, les îlots de la Tradelière et Saint-Ferréol complètent l’archipel. Ce dernier accueille un monastère fortifié baigné par les eaux de la Méditerranée sur un rivage constitué d’un platier rocheux.

En sa qualité de station balnéaire, Cannes offre de multiples spots d’activités nautiques. Citons la pointe du Palm Beach au port du Mouré Rouge, face aux îles de Lérins. Locations de kayaks, planches, paddles, et plongée sous-marine Easy Dive sur les remarquables tombants de la Méditerranée.

Pour profiter de toutes ces infrastructures cannoises, il convient de dormir à Cannes. La rue d’Antibes dispose d’établissements hôteliers à des prix abordables, comme le Cannes Croisette Prestige ou le Florella Croisette, place du Général-de-Gaulle. 

Si votre budget hébergement vous le permet, offrez-vous l’un des plus luxueux, le JW Marriott ou le Grand Hyatt Cannes Hotel Martinez.

Rejoindre Cannes centre-ville depuis l’aéroport Cannes-Mandelieu nécessite une trentaine de minutes en voiture via l’avenue Francis Tonner. Le stationnement est payant par horodateurs selon deux tarifs, celui de la zone verte commerçante et touristique et la jaune écopark. 

La ligne 210 de navette emprunte l’autoroute pour 45 minutes. Par la mer, le bateau accoste au port de Cannes. L’hélistation se situe entre les deux phares de la jetée du vieux port de Cannes.

2. La Croisette et Punte Croisette , luxe

C’est incontestablement la promenade la plus célèbre de la côte d’Azur. On la connaît au moins pour l’avoir aperçue sur nos écrans TV à l’occasion du festival du Cinéma international. 

La Croisette bordée de palmiers, de palaces, de boutiques de luxe et de bâtiments art-déco, demeure indissociable des grands noms du septième art. 

Pour les découvrir, arpenter le Chemin des Étoiles en passant devant le Palais des Festivals et sur l’esplanade Pompidou, ils sont nombreux à y avoir laissé leurs empreintes pour la postérité. C’est l’occasion d’une pose photo… de star. 

En toile de fond, la baie de Cannes et les îles de Lérins dans un décor naturel de bord de mer. La promenade s’avère magique dès la nuit tombée, lorsque les façades s’illuminent et projettent leur reflet dans l’eau.

La frange de palmiers s’étire jusqu’à la péninsule de la très huppée Pointe Croisette, également nommée Palm Beach. Les façades abritent des appartements résidentiels ultra-modernes contrastant avec l’église orthodoxe russe richement décorée et colorée de tons pastels. 

Dans le port de plaisance Pierre-Canto, sont amarrés les yachts de richissimes plaisanciers et autres célébrités du show-business, qu’il n’est pas rare de croiser dans les bars à cocktails et discothèques du front de mer. 

Citons le Gotha Club, soirées parfois animées par le DJ Bob Sinclar, ou le très branché Baoli.

C’est le quartier des clubs nautiques et des boutiques de surf. Les matchs de football se déroulent dans le stade des Hespérides, ancien terrain de jeu de l’AS Cannes.

Loger à Cannes sur la Croisette est réservé aux plus fortunés, dans des établissements très haut de gamme que sont l’Hôtel Alexandre III, le Palace Hôtel, le Palm Beach et, à quelque distance, Appartements résidence avec piscine, Villa Henriette, etc.

Comme en centre-ville, le stationnement n’est guère possible sur la Croisette et payant. Il est recommandé de garer son véhicule dans le parking sécurisé Roseraie situé près du jardin du même nom, des plages et du port Pierre-Canto. 

La première heure est gratuite toute l’année et 2 heures sont gratuites une fois par semaine.

3. La Bocca , quartier chic et huppé

C’est le quartier résidentiel par excellence qui s’étire du bord de mer jusqu’à l’intérieur des terres, nommé aussi Bocca Sud et Bocca Nord. Les anciens immeubles vétustes construits après-guerre ont fait place à des constructions neuves et modernes. 

La place Roubaud, vaste esplanade bordée d’arbres, constitue le cœur de La Bocca après avoir fait peau neuve. Le marché couvert se tient sous les halles typiques à la charpente apparente blanchie. 

Ses villas avec piscine, ses résidences et son port de plaisance en font un quartier chic et huppé où il fait bon vivre.

L’activité principale se déroule en bord de mer. A l’instar de Venice Beach, plage de Los Angeles, les installations sportives incitent à la pratique du culte du corps. La plage de la Bocca se veut également familiale, pique-nique, goûter et jeux dans le sable. 

Au coucher du soleil, on vient profiter des illuminations du Palais des festivals et du port de Cannes. La Bocca est un quartier sûr. Agents îlotiers et patrouilles nocturnes veillent à la sécurité de ses résidents.

Une cinquantaine d’établissements de restauration proposent plats à emporter, cuisine italienne, traditionnelle et gastronomique. Quelques bars branchés créent l’animation jusqu’au bout de la nuit, tandis que de nombreux commerces contribuent au bien-être et aux soins du corps des habitants.

Loger à Cannes dans le quartier La Bocca n’est pas un problème. Villages de vacances et hôtels classés de 1 à 5 étoiles proposent des nuitées selon une vaste gamme de prix.

La Bocca se trouve à 2 kilomètres de l’aéroport Cannes-Mandelieu et à 6 kilomètres de la Croisette. Trois parkings offrent des centaines de places de stationnement à des tarifs avantageux.

Autres articles à ne surtout pas manquer! Où dormir à Parisoù dormir à Marseilleoù dormir en Corseoù dormir à Bordeaux, où dormir à Nice

4. Le Vieux Port et Le Suquet , un quartier charment où loger à Cannes

Il ne manque pas de charme le Vieux-Port de pêche. Barques, cordages et bouées surmontés d’une forêt de mâts constituent la carte postale de Cannes sous un ciel toujours bleu. 

Pour dormir à Cannes dans le quartier du Vieux Port, les appart’hôtels d’une ou deux chambres très bien tenus se louent à la nuitée à des tarifs abordables et ce à 500 mètres de la Croisette.

Le long du quai, façades colorées, petits restaurants de poisson et boutiques soulignent la présence du quartier historique. C’est Le Suquet en digne représentant du charme à la provençale. 

Avec des pins parasols et les tours du château et de l’église du XIVe siècle, pour ciel de lit, ses petites maisons typiques sont accrochées sur les flancs du Mont Chevalier. 

Loin des limousines et des fastes de la Croisette, Le Suquet se parcourt à pied, en empruntant un réseau de ruelles et d’escaliers pavés. Il n’existe quasiment pas d’accès en voiture que l’on gare dans le parking Forville, au pied du Suquet. 

De là, l’artère principale, la rue Saint-Antoine, est tout près. Dès la nuit tombée, la clientèle s’empare des terrasses des bars et bonnes tables.

En journée, accéder au sommet en longeant les maisons anciennes, leurs petits balcons accrochés aux façades, les cyprès apportant une touche de verdure.

Les remparts offrent un panorama sur le plus ancien quartier de la ville de Cannes. Et en passant sous la porte de l’église, c’est la Croisette, le casino, le port et le Palais des festivals que l’on surplombe.

On atteint finalement le château médiéval de la Castre. Les plus courageux gravissent les 109 marches de la tour pour bénéficier d’une vue à 360° sur la baie. 

L’édifice accueille un musée comprenant des collections permanentes d’instruments de musique, de peintures et d’arts primitifs en provenance du monde entier. 

L’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans et des ateliers créatifs sont organisés toute l’année pour les enfants. Dans les jardins s’épanouissent de multiples essences et variétés végétales méditerranéennes.

La descente s’effectue par la rue du Barri et ses murs peints de trompe-l’œil, notamment ceux du Diocésaine de Nice. Un petit jeu consiste à reconnaître scènes de film cultes et acteurs de renom avant une séance de lèche-vitrines des boutiques le long de la rue Meynadier, zone piétonne.

En remontant, on découvre les halles du marché couvert de Forville. Connu pour ses étals de fleurs, ce marché propose des du poisson et des fruits de mer fraîchement pêchés, et des produits provenant de l’arrière-pays cannois comme du fromage et de la charcuterie. On s’y approvisionne dans une ambiance des plus conviviale. 

Tout autour, des petits restaurants, comme Le Pompon ou La Cuisine d’Aqui, servent des plats de brasserie à base de produits du terroir.

Avant de quitter ce savoureux quartier du Suquet, empruntez la rue Venizelos. S’y trouve la gare et son vaste escalier au sommet duquel vous serez face à un très réaliste portrait de la belle Marilyn Monroe. Qui, mieux que l’icône très glamour du cinéma, pouvait illustrer Cannes ? 

Une sortie en mer ? Optez pour l’excursion en bateau dans les Calanques de l’Estérel et jetez-vous à l’eau avec palmes, masque et tuba, les paysages coralliens y sont peuplés de bans de poissons multicolores. 

Et si vous décidez de séjourner quelques jours dans le quartier historique, vous pourrez dormir à Cannes dans l’un des appart’hôtels très cosy avec vue sur la mer. Il est recommandé de réserver à l’avance pour ne pas payer le prix fort.

Catégories France

Laisser un commentaire